Dénis Sassou Nguesso, président de la République congolaise recevant Louis Paul Motaze, ministre des Finances du Cameroun le 15 juillet 2021 au Palais du peuple à Brazzaville.
- Advertisement -

Le ministre camerounais des Finances a été reçu en audience hier jeudi 15 juillet 2021 par le chef d’Etat congolais.

Rien n’est encore confirmé. Mais l’agenda diplomatique sous-régional laisse penser que les décideurs mijotent quelque chose. La tournée du ministre des Finances du Cameroun dans les pays de la Cemac augmente le suspens.

Louis Paul Motaze s’est rendu hier jeudi 15 juillet 2021 au Palais du peuple à Brazzaville, où il a été reçu en audience par Denis Sassou Nguesso. L’envoyé du président de la République du Cameroun Paul Biya, par ailleurs président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la Cemac, a remis un pli fermé au président congolais (président dédié au Programme des réformes économiques et financières de la Cemac, PREF-Cemac).

Louis Paul Motaze a ensuite mis le cap sur la République centrafricaine, où il a été accueilli à l’aéroport international de Bangui Mpoko par son homologue des Finances et du budget, Hervé Ndoba.

La Commission de la Cemac en alerte

La tournée sous-régionale du patron des finances du Cameroun intervient quelques jours après la réunion restreinte organisée le 6 juillet 2021 à Malabo par le président de la Commission de la Cemac. Ladite rencontre a rassemblé autour du professeur Daniel Ona Ondo, les directeurs de cabinets et les responsables des directions supports. Elle a, comme l’indique le président de la Commission, permis de préparer ses « équipes à l’éventualité d’une session extraordinaire de l’UEAC».

Les collaborateurs du Pr Daniel Ona Ondo ont été invités à apprêter les dossiers brûlants sur lesquels les décideurs pourraient se pencher. Notamment «la riposte sous-régionale contre la Covid-19, le plan de relance économique post Covid-19 de la Cemac et la fusion des deux CERs d’Afrique centrale (Cemac-CEEAC) », rapporte un communiqué de l’institution sous-régionale. Les dossiers relatifs à la réforme du franc CFA et la coopération internationale ont également été abordés à Malabo.

D.N.     

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here