Calibri Calibro, membre de la BAS France
- Advertisement -

J’ai regardé la vidéo de l’église où ce membre de la BAS et sa bande interrompent une messe d’action de grâce en l’honneur de la ministre camerounaise de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, selon certaines indiscrétions.

Entrer dans un lieu de prière et tout saccager, il n’y a que Jésus-Christ pour le faire. Or ce gars de Calibri Calibro n’en est pas digne. Il n’est pas digne de boire la coupe de délivrance du Cameroun du joug colonial. Un faux révolutionnaire qui se prend au sérieux. Ce jeune homme rabaisse le charisme des vrais combattants camerounais et africains.

Sur le territoire du bourreau, les vrais révolutionnaires détruisent l’usine qui fabrique les billets de banque de la servitude de la Chamalières. Les gilets jaunes demandent déjà la fin de ce machin de Franc CFA qui étouffe les pays de l’Afrique francophone qui l’utilisent.

Les vrais révolutionnaires disent à Emmanuel Macron, le président de la République de France de ne plus venir en Afrique nous dire qu’on a trop de problèmes parce que nos femmes font beaucoup de bébés. Il sait très bien que la France est la source de tous nos maux. Il veut seulement nous embrouiller.

Les vrais révolutionnaires partent prendre les objets de culte et d’adoration volés en Afrique et gardés dans les musées européens.

Les vrais révolutionnaires disent à ceux qui fabriquent les armes et les munitions de ne plus ravitailler les terroristes sur le territoire africain. Les vrais révolutionnaires ont des pensées révolutionnaires. Ils voient plus loin que le bout de leur nez. En plus, ils ne se sentent pas inférieurs. Voilà les Kadhafistes, Sankaristes.

Malheureusement on a à faire aux pentecôtistes kamtoistes morettisés et récemment amsterdamisés.

Quelle galère !

La Plume de l’Aigle

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here