Au Cameroun, comme dans tous les autres pays du monde, nait une classe de jeunes entrepreneurs dans les technologies de l’information et de la communication(TIC) qui veulent à travers leur expertise apporter des solutions concrètes aux problèmes quotidiens des populations. Yannick Yebga fait inéluctablement partie de cette catégorie. Le jeune entrepreneur est à la tête d’une structure innovante qui permet de tracer et de retrouver un téléphone volé.
Yannick Yebga : le Camerounais qui trace les smartphones volés
- Advertisement -

Au Cameroun, comme dans tous les autres pays du monde, nait une classe de jeunes entrepreneurs dans les technologies de l’information et de la communication(TIC) qui veulent à travers leur expertise apporter des solutions concrètes aux problèmes quotidiens des populations. Yannick Yebga fait inéluctablement partie de cette catégorie. Le jeune entrepreneur est à la tête d’une structure innovante qui permet de tracer et de retrouver un téléphone volé.

Trouver des solutions concrètes à des problèmes, tel a toujours été le leitmotiv de ce jeune ingénieur en informatique et réseaux. Depuis sa tendre enfance, l’informatique a toujours été une passion. Son humanisme l’est encore plus. Après de brillantes études primaires, secondaires et universitaires auréolées d’un diplôme d’ingénierie en systèmes réseaux et informatique, Yannick Yebga jette son dévolue dans une spécialité fort complexe qu’est la cybercriminalité. Grace à son immense savoir-faire dans le domaine, il sera contacté par une pléthore d’entreprises étatiques et même par des particuliers qui vont vouloir qu’il mette son expertise en leur faveur. C’est ainsi que de fil en aiguille, il va se forger une excellente réputation dans le milieu avec à la clé de nombreux témoignages de personnes satisfaites par son travail.

Au bout de quelques années, et après de bons et loyaux services, il prend la ferme résolution de se mettre à son compte et lance Phone Protect.

Lost and found

Dans un contexte fortement marqué par l’évolution technologique, il est clair que cette dernière ne cesse de prendre une place prépondérante dans la vie de tous les jours. En effet, le smartphone est devenu le meilleur ami de l’homme. Grâce à ce dernier, tous les utilisateurs sont toujours connectés, l’un à l’autre. Ils sont alors mieux organisés pour leur emploi du temps ou bien leur rendez-vous, mais ils ne s’ennuient plus du tout. Si l’on ne parle que des Américains, il faut savoir que plus de la majorité ne peuvent pas se passer de leur téléphone portable. De nombreux utilisateurs interrogés disent qu’ils arrêteraient de boire si cela évitait de se faire voler leur smartphone. Cela prouve que le smartphone dans la vie quotidienne occupe une place très importante.

Lire : FinTech : Bank’up accélère le micro prêt 100% digital en Afrique

Phone Protect est donc créée par Yannick Yebga pour donner la possibilité aux Camerounais et aux Africains, de mieux sécuriser leur téléphone et d’être capable de le retrouver en cas de vol.

Il existe une pléiade de possibilités en l’occurrence le forensic investigation, le mobil tracking (qui est un service permettant de mettre un traceur dans votre téléphone par les soins de Phone Protect et qui, une fois perdu ou volé, il sera plus facile de le retrouver). Au travers de cela également, il est possible pour le parent d’intégrer un control parental sur le téléphone de son enfant afin que ce dernier ne soit pas capable d’entrer dans des sites à restriction et interdits.

Lire aussi : Transferts des technologies : “Seeds for the future” passe de 10 à 40 lauréats au Cameroun

A travers sa start up Phone Protect, le jeune ingénieur voudrait apporter sa modeste contribution à la lutte contre la cybercriminalité à travers des solutions de sécurité qui sont adaptées notamment la sécurité des téléphones avec le mobile tracking, la configuration et suivi des serveurs , les services à travers le E-banking avec sa solution wallet mais aussi la formation avec la mise sur pied d’un monitoring, d’un E-learning et des formations en génie logiciel, réseaux et télécoms et la sécurité informatique.

Correspondance particulière : Joseph Kono

 

 

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here