Certains Camerounais ont tendance à prendre les exemples qui viennent d’ailleurs pour rabaisser notre pays.
Je suis camerounais et je blogue
- Advertisement -

Certains Camerounais ont tendance à prendre les exemples qui viennent d’ailleurs pour rabaisser notre pays. Dans le domaine du numérique qui est le mien, ils  disent  que le blogging se porte mieux en Afrique de l’Ouest. Là-bas, disent-ils, les blogueurs vivent de leur métier, ils ont des villas, des grands bureaux et des employés qu’ils paient chaque fin du mois. Ils roulent carrosse, se vantent-ils. Ils disent aussi qu’ils sont très suivis et réalisent des millions de vues sur leurs plateformes. C’est vrai et clair comme de l’eau de roche.

Mais, ce qu’ils oublient de dire ou refusent de reconnaître, c’est que ces blogueurs sont suivis, premièrement par leurs populations et deuxièmement par les marques. Une marque de confiance et de patriotisme. Même les plus nuls savent qu’ils doivent fournir tous les efforts possibles pour être considérés par les internautes.

Ils oublient également de dire que les entreprises qui opèrent sur leur territoire accompagnent ces entrepreneurs du numérique au quotidien. Plusieurs décrochent des insertions publicitaires (payées) chaque semaine. En retour, ces blogueurs sont obligés d’injecter cet argent dans la recherche de l’excellence, le sponsoring et le matériel de dernière génération pour réaliser un travail impeccable et renforcer leur crédibilité. Il faut beaucoup de sous pour le faire. Pas les 10 000, 20 000 ou 50 000 FCFA qu’on a l’habitude de remettre à certains ici au #mboa pour réaliser les mêmes performances.

Le mboa a les dents

Chez nous, certains responsables de communication des structures publiques, parapubliques ou privées nous regardent comme des petits sorciers sortis tout droit du village d’Ezaboto. Ils versent beaucoup de millions aux médias classiques pour venir jouer les malheureux devant ceux qui créent plus d’audience.

Des dizaines de sollicitations chaque semaine, pour zéro franc CFA. On vous a fait ça au village ? Et vous voulez qu’on booste nos publications pour atteindre les millions de vues que vous nous exigez avec les cailloux ? Vous voulez qu’on paie les impôts avec quoi? Peut-être qu’on devrait tous faire dans les fake news ou dans les batailles non-sens qui pervertissent l’homme pour réaliser des millions de vues pour être aussi considéré.

Un seul conseil, si vous n’êtes pas prêts à nous soutenir financièrement, ne nous exigez rien. Parce que nous bossons avec les moyens du bord, nous vous prions de prendre les fruits de nos efforts avec un large sourire d’encouragement et non de découragement.

Excellente semaine !

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here