2100 propriétaires de petites entreprises (dont 248 Camerounais) dans les communautés rurales recevront un capital pour le lancement de leurs initiatives.
Signature du partenariat pour leProgramme d’Entreprenariat TEF-PNUD au Niger — Tony Elumelu, Promoteur de la Fondation Tony Elumelu et Ahunna Eziakonwa, Directrice Régionale du PNUD pour l’Afrique
- Advertisement -
2100 propriétaires de petites entreprises (dont 248 Camerounais) dans les communautés rurales recevront un capital pour le lancement de leurs initiatives.

Un début d’année en rose pour 2100 porteurs de projets de sept pays sahéliens d’Afrique (Nigeria, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso, Mali et Cameroun). Ceux-ci ont été sélectionnés dans le cadre de la première édition du programme d’entreprenariat lancé par la Fondation Tony Elumelu (TEF) et son partenaire le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

L’initiative cible les propriétaires de petites structures dans les communautés rurales des pays cités supra. L’appel à candidature a été lancé par United Bank of Africa (UBA), mais le processus de sélection des bénéficiaires était piloté par Deloitte.

Un communiqué de la banque panafricaine informe que chaque entrepreneur retenu recevra un capital de démarrage allant de1500 à 5000 dollars, selon la taille du projet.

Le programme a enregistré 81 000 candidats en tout pour cette première cuvée. « La régénération du Sahel est une priorité essentielle pour le PNUD. Nous continuerons de donner la priorité aux initiatives qui éliminent les obstacles à la réalisation du plein potentiel du Sahel – et qui rapprocheront de nous l’espoir d’une vie productive pour la jeunesse africaine», a déclaré Ahunna Eziakonwa, Directrice Régionale du PNUD pour l’Afrique, lors de l’annonce de la liste finale des entrepreneurs.

« Créer des opportunités et donner aux jeunes Africains l’espoir d’un avenir meilleur réduira la pauvreté, l’extrémisme et l’émigration illégale en Afrique », a renchéri Ifeyinwa Ugochukwu, Directrice Générale de la Fondation Tony Elumelu.

Le programme vise à autonomiser 100 000 entrepreneurs sur 10 ans à travers l’Afrique.

Didier Ndengue

Lire aussi : Leadership féminin : UBA Cameroon lance un “club ladies”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here