- Advertisement -

Chanteur, percussionniste et vocaliste, le Camerounais propose un « Makossa hybride » à ses fans.

Daniel Kollé est un musicien camerounais résident en Italie. Il suit les pas de la légende Manu Dibango. Chanteur vocaliste et percussionniste, il a su mettre à profit son séjour en terre milanaise. Au côté du célèbre Giorgio Palombino e Toni Arco, le natif de Douala fréquente divers cours et séminaires dans les instituts de milan, le «  C.P.M. » et la « CIVICA SCUOLA JAZZ ». Cet apprentissage sera mis en exergue au Brésil ainsi que dans sa collaboration avec plusieurs artistes de renom.

Au Brésil avec “ l’Associazione Culturale Cantosospeso di Milano” et “l’Associazione Culturale Brasiliana Coro Martin Luther King”, le chanteur de Makossa étale son savoir-faire de percussionniste aux yeux du monde. Dans l’exécution de la “Missa luba”, il tient des masters class percussionniste du maestro italo-brésilien Martinho Lutero. Le fils du Cameroun a aussi accompagné les célèbres artistes africains et italiens tels qu’Angelique Kidjo, Mauro Pagani, Mouna Amani, Sidiki Camara.

‘’Makossa hybride’’

Daniel Kollé durant cette dernière décennie, propose plusieurs maxi single. En 2010, il sort ‘’Bobe’’ qui anticipe le lancement en 2012 de son premier album solo ‘’Dani Koll The Singer Project’’. Il récidive en 2021 avec le maxi single Kolle dans le cadre du projet Makossa Hybride. « Le mien n’est pas un autre soul Makossa mais un hybride qui combine les temps pairs et impairs sans perturber le pas “kossa” : la danse(ou mieux) la cadence binaire qui caractérise les processions qui animent les cortèges de mariage (abeley ya som bo) », argue Daniel Kollé.

Dans ce maxi single, il met en exergue deux titres : ‘’Ngonawouri”, et“ndolonandolè”. Le premier est un hommage à sa regrettée mère Régine Kollé, dont le souvenir porte encore des marques indélébiles. Le second titre est la synthèse sur les choses essentielles ou indispensables (alimentation et nutrition). Ces choses essentielles donnent un sens à notre existence, tout en nous maintenant en vie. “Ndolonandolè” est symbolisé par les concepts “ndolo” et “ndolè”. Le premier renvoie à la passion et le second au plat royal qui fait la fierté du Cameroun hors des frontières. En cette période de pandémie où il faut se contenter de l’essentiel, ce maxi single vient conforter nos cœurs.

Blaise Ngagning Kiam, stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here