Des bouteilles de Covid-Organics
- Advertisement -

Quand le jeune chef de l’Etat malgache, Andry Rajoelina se battait de toutes ses forces pour prouver l’efficacité du Covid-Organics, premier remède au monde découvert en Afrique contre le coronavirus, la solidarité africaine était en congé. Un peu comme lors de l’assassinat du guide libyen Mouammar Kadhafi.

Plusieurs leaders du continent, à l’exception de quelques courageux qui ont passé des commandes pour leurs populations, n’ont même pas essayé de proposer cette solution à leurs peuples en guise de solidarité africaine, même avec la mention « non obligatoire » comme ils le font actuellement avec les vaccins sortis des laboratoires, loin de nos yeux.

Or nous savons tous, à part les hypocrites, que le Covid-Organics a fait ses preuves. Andry Rajoelina avait juste besoin du soutien des populations du continent, berceau de l’humanité pour mener jusqu’au bout cette révolution à laquelle l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et ses succursales en Afrique se sont opposées.

Lire aussi : ARTEMISIA, COVID-ORGANICS, ANDRY RAJOELINA,…: LA CAMEROUNAISE DOLLY AFOUMBA DÉMOLIT PARIS MATCH

Visiblement, le Covid-Organics donnait les insomnies à l’industrie pharmaceutique qui voyait déjà ses rêves se briser. Même l’Union africaine a refusé la révolution avec le médicament de Madagascar.

Aujourd’hui, contre toute attente, les mêmes institutions nous laissent croire que les vaccins sont les premières solutions découvertes contre le coronavirus. Si je comprends bien leur logique, il n’y a jamais eu de solution contre ce virus sur le continent avant la fabrication à la hâte des vaccins qui polluent actuellement notre continent. Des machins dont on ignore le degré d’efficacité et d’effets secondaires dans l’organisme.

Comme téléguidés, malheureusement, nos dirigeants nous obligent à nous comporter comme les grands foyers de Covid-19 en Occident. Tout ce tralala pour faire passer le « gombo » des vaccins que plusieurs experts de la médecine ortho moléculaire jugent douteux et dangereux pour l’être humain.

Lire aussi : CURIOSITÉ: LE COVID-ORGANICS RESTERA-T-IL EFFICACE, SANS EFFETS SECONDAIRES APRÈS LE PASSAGE DE L’OMS ?

Pour revenir au Covid-Organics, où étaient-ils quand Madagascar redonnait espoir à la jeunesse africaine avec sa solution hyper efficace? Seul l’ancien président américain Donald Trump, encore lui, avait officiellement apporté son soutien financier au chef de l’Etat malgache pour la production du Covid-Organics.

Au même moment, l’OMS cherchait à effacer ce produit avec l’aide de plusieurs médias. La démarche de l’organisation sanitaire préparait le chemin aux vaccins. L’objectif sera peut-être atteint, mais nous n’oublierons jamais que le premier remède contre le covid-19 a été découvert par Madagascar, un pays africain.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here