Le Camerounais Francis Ngannou met l'Américain Stipe Miocic K.O.
- Advertisement -

Quelques hommes de médias approchés par La Plume de l’Aigle félicitent le nouveau champion du monde UFC des poids lourds pour sa revanche victorieuse par K.O. sur l’Américain Stipe Miocic, ce dimanche 28 mars 2021 à Las Vegas.

Trois ans après sa défaite face au champion des poids lourds MMA, Francis Ngannou le ‘’Predator’’ prend sa revanche victorieuse par K.O. sur Stipe Miocic, ce 28 mars 2021. Le combat se déroule dans les locaux de l’Apex de Las Vegas, aux Etats-Unis. Le Camerounais devient ainsi le nouveau champion des poids lourds MMA.

Au Cameroun, son pays d’origine, sa victoire était attendue. Une bonne partie de la population s’est privée de sommeil cette nuit pour vivre en direct le combat de « l’enfant prodige ». Un moment historique qui a pu égayer la fin de la semaine dans les ménages.

Au pays natal, les supporters du pratiquant d’arts martiaux mixtes se recrutent dans tous les milieux. La  presse sportive vient en pole position. Depuis Douala, capitale économique camerounaise, Léandre Nzié Mandela, reporter pour Camer.be, a vécu chaque étape du combat de Francis Ngannou contre Stipe Miocic en direct, à partir de son petit écran. « En deux rounds,  presque 15 minutes, rapporte le journaliste, il a su venir à bout de Miocic qui l’avait battu avant ». C’est donc une « victoire méritée », pense-t-il, non sans argumenter : « Francis a eu l’humilité d’aller apprendre pour revenir encore plus fort. Pour moi, c’est la victoire de l’humilité. Et c’est une grande fierté pour le Cameroun qui voit son drapeau hissé plus haut, une fois encore, dans le  monde de la boxe et d’art martiaux.»

Passionné de football, William Tchango commence à s’intéresser à cette discipline grâce aux belles performances du digne fils de Batié, à l’Ouest Cameroun. Sa victoire de ce dimanche laisse le journaliste sportif bouche bée. «Aujourd’hui tout le monde est fier d’être Camerounais, d’avoir la même nationalité que ce boxeur qui terrorise tout le monde dans son domaine », se vante le directeur de publication de Foot Azimuts, pour qui, « Ngannou est un exemple de courage, de persévérance, d’abnégation, d’endurance aussi, parce que lorsqu’on regarde les étapes par lesquelles il est passé pour arriver où il est aujourd’hui, on peut dire que c’est un exemple à suivre ».

Honorons notre ‘’super héros’’

Yvan Ango, en service à Radio sport info (Rsi) à Douala, pense pour sa part que le couronnement de Francis Ngannou est la victoire d’un ‘’super héros’’. « On a un super héros camerounais. C’est super! C’est un exemple pour la jeunesse camerounaise. C’est la représentation du travail qui finit par payer et c’est le Cameroun qui gagne », se réjouit-il.

Reporter pour Canal+ au Cameroun,  Arafat Ekounga, considère Francis Ngannou comme une légende vivante, qui mérite d’être honorée. Ce passionné des sports espère que les autorités locales prendront des dispositions, malgré le contexte sanitaire, « pour que ce valeureux camerounais, ce ”Pretador”, ait un accueil chaleureux, depuis l’aéroport de Douala, jusqu’à Yaoundé, en passant par Bafoussam, et son village à Batié et même dans la zone anglophone. Il faut vraiment que cette ceinture du MMA fasse le tour du Cameroun comme on le fait souvent avec les trophées des coupes d’Afrique. Francis Ngannou mérite d’être célébré et valorisé comme il se doit.»

Didier Ndengue

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here