Cérémonie de mise en service des nouvelles locomotives
- Advertisement -

Il siffle à nouveau sur les rails avec des dispositions logistiques et marketing augurant d’une ère nouvelle.

« Bienvenue à bord ! Notre arrivée est prévue dans 4h et 45 minutes. Durant le voyage, nous marquerons cinq arrêts : Edéa, Messondo, Eseka, Makak et Ngoumou. Nous vous remercions d’avoir choisi Camrail et serons toujours heureux de vous servir ». Il est exactement 6 heures ce jeudi 1er juillet 2021 à la gare ferroviaire de Douala au moment où ce traditionnel message prononcé par une voix féminine accueille les passagers du nouveau Train Express. Le voyage inaugural à destination de Yaoundé est sanctionné par une double cérémonie du lancement officiel du nouveau train et de mise en service de quatre nouvelles locomotives récemment acquises par l’Etat du Cameroun. L’évènement est présidé par le ministre des Transports Jean-Ernest Ngallé Bibehe.

Les passagers de ce voyage inaugural ont été triés sur le volet. De la première classe à la classe premium, on retrouve les autorités administratives, traditionnelles et religieuses, en passant par les journalistes, blogueurs et quelques acteurs de la société civile. Le voyage se déroule sous le regard bienveillant des employés du groupe Bolloré. Ils s’assurent que tout se passe dans des bonnes conditions. Ils s’entretiennent de temps en temps avec les passagers pour leur expliquer la nouvelle vision du top management de Camrail et son partenaire l’Etat pour le développement du transport ferroviaire au Cameroun. Pour ce qui est du Train Express spécialement, l’entreprise fait savoir que « la proximité est l’un des atouts ». Cette proximité, avise-t-on, se travaille d’ailleurs sur l’espace digital grâce à des commodités spécialement conçues à cet effet. Au rang de celles-ci, l’achat du ticket de transport sans bousculade via l’application #MyCamrail disponible sur playstore ou sur le site www.mycamrail.cm. On peut le faire 48 heures avant le voyage, précise Camrail. Annoncé en grand renfort de publicité, la connexion Wi-fi était aux abonnés absents pendant le voyage. «C’est en cours. Nous sommes en pourparlers avec Camtel pour que nos trains soient connectés», tente de rassurer un responsable de Camrail. L’œuvre humaine n’étant pas parfaite, le ministre des Transports, Jean-Ernest Ngallé Bibehe rappelle que ces trains ont été mis sur les rails de façon provisoire.

Une hôtesse en plein service dans le Train Express pendant le voyage inaugural

Ambiance

Les hôtesses, toutes serviables, prennent soin des passagers. Elles sillonnent les différents sièges jusqu’à la destination finale pour se rassurer qu’ils ne manquent de rien. « J’ai fait un voyage magnifique dans les meilleures conditions possibles de sécurité. Toutes les appréhensions ont été levées naturellement. Tout le monde peut voyager dans notre compagnie. C’était agréable. On était au petit soin. Les arrêts sont à féliciter parce que ça nous permet de découvrir que nous avons un très beau pays parce que avant c’était Douala-Yaoundé direct, sans halte. C’est une sorte de tourisme», commente le Roi Eboumbou Douala Manga Bell, Chef supérieur du canton Bell.

L’humoriste Hoga est également de l’expédition. Le ‘’pichichi’’, comme on l’appelle affectueusement au Cameroun, divertit les passagers de ce premier voyage. Chacune de ses phrases arrache un sourire aux passagers. «Ce premier voyage est vraiment génial ! Camrail a mis les petits plats dans les grands pour que tout se passe bien. Je suis très content. Après cinq ans d’absence, je crois qu’ils ont tout mis pour la réussite de ce nouveau départ. Pour ce voyage, je leur donne 17/20 », se réjouit l’humoriste.

Investissements

«La double cérémonie du lancement du Train Express sur l’itinéraire Douala-Yaoundé est l’aboutissement d’efforts réunis, en vue de relever le niveau de service des transports des biens et des personnes par train, fortement altéré depuis l’accident ferroviaire survenu en octobre 2016», explique le représentant du Premier ministre. Ngalle Bibehe précise que le gouvernement a lancé depuis 2017 un programme d’acquisition de nouveaux matériels roulants voyageurs dans le cadre du programme quinquennal n°1 des investissements ferroviaires. « Ce programme enrichira  à courte échéance le parc matériel roulant de quatre locomotives, 25 voitures voyageurs et cinq modules », précise –t-il.

Dans ce processus de mise à niveau, quatre nouvelles locomotives acquises en 2020 auprès de l’entreprise américaine General Electric company ont été mises en service jeudi à Yaoundé. « Cette cérémonie rappelle le fondement du partenariat public-privé porté par Camrail, à savoir : participer au processus de restructuration des chemins de fer, développer un service de qualité en faveur de la clientèle des chemins de fer, exploiter les chemins de fer dans les conditions commerciales en respectant les contraintes et en minimisant les coûts de ces contraintes», soutient Pascal Miny, directeur général de Camrail.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here