Le mouvement politique a procédé au lancement de ses activités le samedi 13 novembre 2021 par une formation de ses cadres nationaux et régionaux à la culture républicaine.
Remise de diplôme de fin de formation à un cadre de l'AFP. Photo: LPA
- Advertisement -

Le mouvement politique a procédé au lancement de ses activités le samedi 13 novembre 2021 par une formation de ses cadres nationaux et régionaux à la culture républicaine.

Ce samedi 13 novembre 2021, l’Alliance des Forces Progressistes (AFP) fait sa rentrée politique. Entouré de ses cadres nationaux et régionaux, à l’espace culturel du restaurant la Chaumière à Douala, son président national, Cyrille Sam Mbaka, procède au lancement des activités du parti ‘’centriste-centré’’, par un séminaire de la mutualisation, de l’innovation et de l’identité républicaine.

La rencontre post-congrès du 27 août 2021 qui a permis de mettre en place l’actuel directoire, est une plateforme d’initiation des cadres aux nouveaux fondamentaux idéologico-politique, économiques, sociaux, culturels et artistiques de l’AFP. Grâce aux enseignements du spécialiste du droit public, Louison Essomba, ils sont outillés sur les mécanismes de conquête du pouvoir.

Leaders de demain

A l’école républicaine de l’AFP, l’égoïsme et l’extrémisme ne sont pas à l’ordre du jour. Toute personne qui y adhère doit être formée. Les cadres du parti ont profité de la rencontre de ce week-end pour lancer le recrutement des adolescents âgés de 15, 16 et 17 ans. Les notions de citoyenneté leur seront inculquées avant leur engagement politique. « Il faut les former », insiste Cyrille Sam Mbaka, non sans inviter ses camarades à plus de solidarité. «La politique est comme un sacerdoce. Le bien commun doit être partagé. Nous devons redéfinir notre façon de vivre ensemble. Créons des conditions pour l’émergence des leaders de demain», ajoute-t-il.

Pour avoir du sang neuf dans les rangs de l’AFP, plusieurs cadres du parti disent avoir besoin de moyens financiers pour se mouvoir. «Le séminaire vient à point nommé. Il nous permettra de mieux nous déployer sur le terrain, mais il ne faut pas oublier que le parti a besoin de moyens pour aller à la conquête des militants dans les zones reculées», plaide un cadre régional.

Rassembler les Camerounais

Cyrille Sam Mbaka a clôturé le séminaire en invitant tous ses camarades « à aller sur le terrain aussi bien sur le plan national qu’à l’étranger, avec le cahier de charge et le nouveau manifeste…pour rassembler nos parents, nos frères, nos sœurs, nos petits frères, nos petites sœurs, nos amis et pour tout dire, rassemblons les fils et les filles du Cameroun de tout bord pour la construction d’un Cameroun nouveau, refondé, réinventé, reformé sur les principes mutualisants formulés par l’AFP pour nous tous et par nous tous ».

Simon Keng  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here