Complexe sportif de Japoma à Douala. Crédit photo : Wikipédia
- Advertisement -

Des tirs à balles réelles se font régulièrement entendre aux alentours du Stade Japoma à Douala. Plus précisément au lieu-dit ‘’Bakassi’’. Ici, des cambriolages avec agressions physiques (couteaux et armes à feu) ont débuté, selon les riverains, avant le mois de janvier 2021. Le quartier a connu une accalmie pendant le Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN). Depuis la fin de ladite compétition en février dernier, les hors-la-loi ont repris leur activité de plus belle.

Le journal en ligne La Voix du Koat qui rapporte cette information sur sa page Facebook précise que ces brigands «opèrent toutes les nuits, durant des heures, en toute tranquillité.»

A en croire la population qui réclame un poste de police, la situation est alarmante. « Les enfants sont traumatisés par les tirs à balle réelle qui tonnent chaque nuit. Dans certains domiciles, les parents n’ont pas autre choix que de veiller, machette à la main », confie une victime à notre confrère.

LPA

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here