Plateau de DBS Matin de ce vendredi 23 avril 2021
- Advertisement -

De lundi à vendredi entre 7h et 9h30, Stive Jocelyn Ngos et ses invités révisent et analysent les relations entre le continent africain et les puissances étrangères.

Le plateau de DBS Matin est paré pour le combat. Son présentateur, Stive Jocelyn Ngos s’est constitué une équipe de consultants panafricanistes cultivés et engagés, qui dénoncent, sans état d’âme, les nombreux crimes des occidentaux en Afrique. Le but étant de décoloniser les pensées des africains, qui les considèrent encore comme des pompiers en plein 21e siècle.

A travers ce débat matinal qui tourne généralement autour de la géopolitique occidentale en Afrique, les panélistes dévoilent le visage caché des pyromanes. La France vient en pole position. Elle totalise plus de crimes que n’importe quelle autre puissance étrangère sur le continent. Plus précisément en Afrique francophone qu’elle considère comme sa chasse gardée. On lui attribue plusieurs assassinats. Le dernier en date selon les panélistes de DBS Matin, est le Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, tué le 20 avril 2021.

« Pour ce qui concerne les deux disparitions, Thomas Isidore Sankara et Idriss Deby Itno, il y a un dénominateur commun : les deux ont été assassinés. Il faut le reconnaître et le même commanditaire c’est la France », affirme Albert Anatole Ayissi, invité permanent de l’émission. Le directeur de publication de Cactus précise qu’il ne s’agit pas d’une théorie du complot, mais des éléments factuels. « Ici il n’y a que la France qui a intérêt à faire la besogne sur le continent africain. Elle a les intérêts ici, les bases militaires,…et les deux présidents que nous évoquons font partir de l’espace francophone», souligne le journaliste, qui exhorte les hommes politiques du continent à prendre le relai de la formation de la masse. Albert Anatole Ayissi : « Cette formation doit être orientée vers la jeunesse qui représente plus de 60% de la population africaine ».

Connu pour ses positions qui maintiennent le débat très haut, l’analyste politique et économique Dr Yamb Timba pense qu’il « est temps que nous prenions en main l’information chez nous ». Pour l’universitaire, les Africains doivent dorénavant s’intéresser aux problèmes qui ont une portée historique. Ces problèmes découlent généralement des relations déséquilibrées entre les Etats africains et les puissances étrangères qui pillent leurs richesses et tuent leurs populations. « Le temps des petits calculs est passé, c’est le temps des grands envolés, des grandes projections. C’est le temps d’élaborer des rêves sérieux, mobilisateurs, structurants qui vont permettre à notre peuple de se prendre en main, de se libérer définitivement de ceux qui l’oppriment depuis six siècles», fredonne Dr Yamb Timba.

Ces déclarations reflètent l’esprit de DBS Matin qui a pour mission d’éveiller les consciences. « De faire comprendre aux africains qu’il y a du chemin à faire. Qu’on doit changer de mentalité. L’Afrique a énormément souffert. On a eu douze siècles d’esclavage arabo-musulman, plus de cinq siècles d’esclavage occidental, on a connu le colonialisme. Aujourd’hui nous sommes dans le néocolonialisme et nous sommes finalement inondés d’endocolons », regrette Stive Jocelyn Ngos.

Didier Ndengue

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here