Une vue de la salle de réunion du SDF à Yaoundé
- Advertisement -

Le comité exécutif du Social democratic front sous l’égide du chairman Ni John Fru Ndi s’est réuni le 12 juin 2021 à Yaoundé pour débattre et examiner les questions relatives à la vie du parti politique.

Depuis quelque temps l’orage n’a cessé de s’abattre sur le Social democratic front (SDF). Le parti est passé de scandale en scandale. La bataille entre ses cadres avait atteint son pic. Pour mettre fin à ces querelles, son leader le chairman en bon père de famille, a convoqué le comité exécutif à Yaoundé.

La réunion tournait autour de quatre points majeurs. Les plus attendus étaient la requête de certains cadres du parti. Ceux-ci demandent l’exclusion du député Joshua Osih et certains de ses camarades vivant en Allemagne. Le second point attendu était le rapport des conseillers juridiques nationaux, la stratégie de relance du parti dans la région du Sud-ouest.

Résolutions

Le comité exécutif national a salué le travail acharné de la commission de Réconciliation. Prenant actes du rapport des conseillers juridiques nationaux relatif aux divers recours disciplinaire, les membres du NEC ont désapprouvé en partie ledit rapport.

Lire aussi : SDF-Littoral : Osih exclu par Nintcheu

Parmi les requêtes désapprouvées il y a le cas de l’honorable Osih. La cohésion et la réconciliation au sein du parti a été privilégiée après un débat houleux. L’application de l’article 8.2 contre le 1er vice-président a simplement été rejetée. Même son de cloche pour ses camarades Alexi Kamewe et Gérald Manju, qui n’ont pas également été exclus.

Des recommandations ont été données aux présidents régionaux du Centre et du Sud-ouest. Au premier, le NEC a demandé de réintégrer tous les responsables dûment élus du parti dans cette région. Au second, il est demandé de relancer les activités du parti à travers la région dans la mesure du possible.

BNK, stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here