Patrice Melom, Directeur général du Port Autonome de Kribi (PAK)
- Advertisement -

Le nouvel accord paraphé le 1er juillet 2021 entre les deux administrations portuaires a une durée de trois ans.

Patrice Melom, le Directeur général du Port Autonome de Kribi (PAK) situé à 35 km sud de la cité balnéaire de Kribi, et Kristof Waterschoot, le Directeur général de Port of Antwerp International (PAI) ont procédé, ce mercredi 1er juillet 2021, par visioconférence, au renouvellement du protocole d’Accord existant entre les deux structures.

Signé en juin 2018, pour une durée de trois ans, l’accord initial portait essentiellement sur le marketing et le développement des affaires. Mais aujourd’hui, apprend-on, les partenaires ont décidé d’élargir leur gamme de coopération.

Il est donc « désormais question, entre le PAK et PAI, d’œuvrer conjointement dans les domaines plus variés à l’instar de l’accompagnement et le conseil dans la planification, le développement, l’aménagement et la construction des infrastructures portuaires et des plateformes logistiques et industrielles », peut-on lire dans le communiqué de presse en date du 1er juillet 2021.

« La coopération dont il est question ne peut se chiffrer parce le premier accord n’avait vraiment pas été exploitée comme prévu,  étant limité au plan marketing et à  cause de la pandémie. Raison pour laquelle le renouvellement couvre de nouveaux secteurs : le trafic maritime, la sécurité et bien d’autres.  Cette fois on pourra dénombrer les  personnels formés, les appuis apportés….», explique la cheffe cellule Communication et RP du PAK, Reine Ursula Bisciongol Epse Nkoa.

Les ambitions du PAK 

Le renouvellement du protocole d’Accord, opérationnel et court à nouveau pour une durée de trois ans (2021/2024), a également pour objectif : la promotion en vue de l’établissement d’entreprises intéressées à opérer simultanément dans les deux ports et dans leurs zones d’activités respectives ; la promotion auprès des lignes maritimes dans le but de densifier les échanges commerciaux et les trafics entre les deux ports.

Il faut noter que pour atteindre son ambition visant à devenir le complexe industrialo-portuaire de référence dans la sous-région Afrique centrale, le PAK en exploitation depuis trois ans seulement (le 02 mars 2018, Ndlr), veut saisir la longue expérience de PAI sur des problématiques spécifiques dont le développement des capacités d’accueil et des performances opérationnelles.

Mais aussi, l’attractivité de la zone industrielle portuaire ; la connectivité à l’hinterland et l’efficacité des corridors, le développement durable et inclusif de son territoire d’influence, la digitalisation et l’innovation technologique et bien d’autres.

Simon Keng

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here