Cyrille Sam Baka démissionne de l'UDC
- Advertisement -

Quelques mois après le décès du président fondateur de l’Union démocratique du Cameroun (UDC), le premier vice-président jette l’éponge après 30 ans de militantisme.

Cyrille Sam Mbaka démissionne de l’Union démocratique du Cameroun. Le premier vice-président ne se reconnait plus dans ce parti politique pour lequel il milite depuis 30 ans. L’annonce est faite ce jeudi 10 septembre 2020 au cours d’une conférence de presse à Douala. « C’est une rupture qui est un déchirement et un crève-cœur mais je le fais en toute connaissance de cause », explique Cyrille Sam Mbaka, qui dit avoir reçu « les lettres de démission de certains de nos camarades qui seront rendues publiques en temps que de besoin ».

La démission de Sam Mbaka survient plusieurs mois après le décès d’Adamou Ndam Njoya, président national de l’UDC.

A l’en croire, les textes du parti ont été violés après le décès du leader national, qui a été remplacé par son épouse, alors que les textes du parti prévoient que le vice-président succède au président national après son départ. Le dialogue entamé a accouché d’une souris. Cyrille Sam Mbaka annonce la mise sur pied d’un mouvement pour affronter le RDPC lors des prochaines consultations électorales.

Edouard Fochivé, un cadre du parti au pouvoir a pris la parole au cours de la conférence de presse pour faire les yeux doux au démissionnaire. « La démocratie se bâtit autour du RDPC. Sortir d’un parti à ton niveau prouve qu’il y a un échec quelque part. Si tu venais, sois en rassuré, tu trouveras la chaise et nous bâtirons la décentralisation à la laquelle tu tiens tant », courtise-t-il.

Didier Ndengue

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here