La campagne Non au vaccin test au Cameroun
- Advertisement -
Aucun média d’influence, à ma connaissance, n’est impartial. Tous manipulent. Volontairement ou par omission. L’expérience nous a prouvé que faire semblant de confronter les sources d’information, ou d’équilibrer un article de presse, un débat télévisé, ne fait pas de vous un journaliste ou blogueur impartial. Sinon on n’aurait pas un arrière-goût amère avec avoir lu ou suivi un reportage sur les présidents Biya, Trump, Macron, etc. Des leaders qui, jusqu’à preuve du contraire, luttent, avec des méthodes différentes, pour l’intérêt supérieur de leurs Etats.
Pour voiler les yeux et crever le cerveau des ignorants, on insère quelques extraits du camp opposé pour après dire qu’on est neutre. Neutre mon œil !
Chacun de nous a un cœur et des sentiments. Des amis et des ennemis. Qu’on soit professionnel ou pas. Qu’on le veuille ou pas, on n’aime et on ne déteste pas tout le monde de la même manière. En fait, la neutralité ou l’impartialité n’existe que pour ceux qui y croient. La subtilité ne suffit pas. Surtout pas pour convaincre un aigle. Il faut juste faire avec les positions contraires.
C’est pour répondre à Olive Atangana qui m’a interpellé ce matin dans le forum WhatsApp de l’Association des Blogueurs du Cameroun au sujet de la campagne contre le vaccin contre le cancer du col de l’utérus à laquelle je prends part.
- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here