La diplomatie triomphe entre la RCA et le Tchad après l'incident à la frontière le 30 mai 2021
- Advertisement -
Leurs dirigeants optent pour la mise en place d’une commission d’enquête internationale indépendante et impartiale pour situer les responsabilités dans l’accrochage de dimanche 30 mai 2021 à la frontière. 
Le Tchad et la République centrafricaine se sont regardés les yeux dans les yeux hier à N’Djamena. Les autorités des deux pays d’Afrique centrale ont échangé sur le malheureux événement de dimanche dernier à la frontière. A Mbang, un accrochage entre les armées des deux Etats, induites en erreur par les rebelles centrafricains de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), a causé la mort de plusieurs soldats dans les deux camps.
Si les autorités centrafricaines restent encore muettes sur le nombre de décès enregistrés dans les rangs de leurs Forces armées (FACA) qui pourchassaient les rebelles jusqu’à la frontière avec le Tchad, N’Djamena digère mal la mort de ses six soldats au cours de cette attaque.
Pour apaiser la tension entre les deux pays, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a dépêché une délégation des hauts commis de l’Etat hier mardi 1er juin 2021, auprès des autorités tchadiennes pour trouver un terrain de dialogue.
La mission conduite par Sylvie Baipo-Temon, ministre des Affaires étrangères, a «exprimé sa surprise par rapport à cette attaque», qu’elle a condamné avec la dernière énergie. Pendant l’échange avec le président du Conseil militaire de transition, le Général Mahamat Idriss Deby, la délégation a également exprimé «sa profonde compassion, ainsi que ses condoléances au Gouvernement et au peuple tchadien», peut-on lire dans le communiqué conjoint parvenu à notre rédaction.
Commission d’enquête
Pour élucider les circonstances dans lesquelles l’attaque a été opérée, les deux parties vont mettre en place une commission d’enquête internationale indépendante et impartiale composée de leurs partenaires traditionnels qui sont l’Organisation des Nations Unies (Onu), l’Union Africaine (UA), et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Sa mission sera de «déployer des experts sur le théâtre de l’attaque pour établir les faits et déposer un rapport qui situera les responsabilités.»
Le Tchad et la RCA veulent profiter de cette occasion pour renforcer leurs liens d’amitié dans tous les domaines conformément aux conclusions de la dernière Commission mixte tenue à N’Djamena en décembre 2019, «tout en rappelant l’importance de situer au préalable les responsabilités de l’attaque» à la frontière.
Didier Ndengue

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here