Les chefs des départements ministériels en charge de l’éducation nationale ont fait le point des préparatifs de la rentrée scolaire 2022-2023 mardi 30 août 2022 à Yaoundé. Au même moment, les seigneurs de la craie menacent de faire grève le 5 septembre.
Rentrée scolaire au Cameroun : la fronde enfle entre le Gouvernement et les enseignants grévistes
- Advertisement -

Les chefs des départements ministériels en charge de l’éducation nationale ont fait le point des préparatifs de la rentrée scolaire 2022-2023 mardi 30 août 2022 à Yaoundé. Au même moment, les seigneurs de la craie menacent de faire grève le 5 septembre.  

Le 5 septembre 2022, à 7h30 mn, les carillons de la rentrée scolaire vont retentir sur l’ensemble du triangle national. A l’occasion, le Syndicat des Enseignants du Cameroun pour l’Afrique  (Seca)  annonce une ‘’grève d’avertissement‘’ sur la période allant du 5 au 9 septembre 2022. Le mouvement invite les enseignants du primaire et du secondaire à suivre les consignes du mot d’ordre de grève. «Cette grève se déroulera suivant l’opération craie morte à la base et au secondaire. Il s’agira précisément de prendre /reprendre service; de prendre part au Conseil d’enseignement et à l’Assemblée générale du premier trimestre; de mener aucune activité pédagogique; d’aller en salle de classe à son heure de cours juste pour cinq minutes afin de marquer sa présence dans le cahier de texte et retourner rester à la salle des professeurs si elle existe», informe Jackson Tousse, Secrétaire général du Seca dans un communiqué parvenu à notre rédaction mardi.

Face aux menaces de grève lancées par les collectifs Ots (On a trop supporté), Ota (On a trop attendu) et Seca, le Gouvernement tente de rassurer au cours d’un point de presse tenu mardi 30 août 2022 au ministère de la Communication. René Emmanuel Sadi a passé au peigne fin les différents actes posés par le Gouvernement pour résoudre la crise des enseignants. «Je puis vous  donner l’assurance que le Gouvernement continuera sur cette lancée, afin que plus que par le passé, la communauté éducative nationale bénéficie de toute la considération et les attentions qui lui sont dues, en sa qualité  de levier stratégique de développement de la nation», précise le ministre de la Communication. Il renchérit : «le Gouvernement est parfaitement conscient de l’enjeu et entend parachever sous peu, les mesures individuelles résiduelles qui subsisteraient ici et là.»

De son côté,  le ministre de l’Education de base, Serge Etoundi Ngoa exhorte les enseignants du primaire et de la maternelle à rejoindre les salles de classes lundi prochain : «Toutes les mesures qui ont été prescrites par le Président de la République dans notre sous-secteur ont été enclenchées à temps  certaines activités que nous aurions dû commencer en 2023 ont été anticipées dans notre ministère  parce que nous recevons chaque mois des quotas mensuels pour le paiement des salaires. Le chef de l’Etat a pris des mesures qui ont adressé les problèmes les plus réalistes. Nous demandons donc à nos collaborateurs dans les établissements de reprendre sereinement le chemin de l’école le 5 septembre prochain.»

Ruffine Moguem 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here