In extenso, l'allocution du Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel Ona Ondo, lors de la réunion des Ministres de la Santé des pays membres de la CEEAC du mercredi 24 juin 2020. C’était en visioconférence.
Une attitude du Pr Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac pendant la réunion des ministres de la santé.
- Advertisement -

In extenso, l’allocution du Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel Ona Ondo, lors de la réunion des Ministres de la Santé des pays membres de la CEEAC du mercredi 24 juin 2020. C’était en visioconférence.

Monsieur le Ministre de la Santé de la République du Gabon, Président en exercice de la réunion des Ministres en charge de la Santé des pays Membres de la CEEAC ;
Mesdames, Messieurs les Ministres de la Santé des Pays Membres de la CEEAC ;
Mesdames, Messieurs les Membres du Gouvernement de la République Gabonaise ;
Monsieur le Secrétaire General de la CEEAC ;
Monsieur le Maire de la Commune de Libreville ;
Madame la Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique ;
Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales accrédités auprès de la République Gabonaise ;
Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers ;
Distingués invités;
Mesdames et Messieurs
Qu’il me soit permis à l’entame de mon propos, de m’acquitter d’un agréable devoir de civilités, formulées à l’endroit du Gouvernement de la République Gabonaise qui, a bien voulu parrainer cette réunion régionale de haut niveau des ministres en charge des questions de santé, des onze pays membres de la CEEAC.
Monsieur le Secrétaire Général, je voudrais vous remercier d’avoir invité la CEMAC, à prendre part à cette réunion virtuelle, dans la suite des initiatives de concertation prises à l’échelle régionale, pour mener le combat de la riposte contre cette pandémie déclarée « Urgence Médicale Internationale de type 1 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ».
Qu’il me soit permis d’adresser mes encouragements aux experts pour la qualité des travaux dont les livrables vont, je n’en doute pas, permettre à votre rencontre d’être efficace.

Mesdames, Messieurs les Ministres ;
Monsieur le Secrétaire Général,
Notre rencontre se déroule aux lendemains d’une nouvelle alerte de l’OMS sur l’accélération de la pandémie dans certaines parties du Monde dont l’Afrique, dans un contexte de déconfinement engagé par les Gouvernements dans les Etats en Asie, en Europe et en Afrique.
La menace reste vive.
L’évolution de cette pandémie particulièrement en Afrique Centrale commande de maintenir une attention soutenue dans notre engagement à freiner la pandémie.
Je voudrais rappeler que notre espace communautaire n’était pas encore impacté que la CEMAC a entrepris la riposte concertée à l’échelle régionale.
Ainsi, notre agence d’exécution l’OCEAC, sous l’égide de la Commission a organisé une réunion des experts nationaux en santé à Malabo les 18 et 19 février 2020. Celle-ci a débouché sur l’adoption par les Ministres en charge de la Santé de la CEMAC, du Plan Sous-Régional de prévention et Riposte au Covid-19 le 12 mars 2020 à Douala.

Par ailleurs, les effets socio-économiques de la pandémie ont été au menu des discussions de la 3ème session extraordinaire du Copil du PREF CEMAC à Brazzaville, qui a décidé en conséquence, des mesures d’atténuation, notamment pour renforcer les marges budgétaires des Etats pour leur permettre de faire face aux affres de la pandémie.

L’objectif de ce plan est sans équivoque : ériger des digues, parallèlement aux mesures décidées au niveau mondial et national, pour contrer la propagation de la pandémie dans notre espace communautaire.
La mise en œuvre de la 1ère phase dite d’urgence a pu être effective grâce à la mobilisation rapide des ressources de la Communauté. Pour accompagner nos efforts, d’autres financements extérieurs sont attendus à très court terme, notamment de la BAD et de l’Aide budgétaire Globale Française.
Dans ce cadre, outre les activités de coordination et de sensibilisation, l’action de l’OCEAC a porté principalement sur la fourniture d’équipements et produits de prévention sur les 13 nœuds et corridors frontaliers identifiés sur l’ensemble de l’espace de la CEMAC.

Au 20 juin 2020, les statistiques de l’OCEAC font ressortir un total de plus de 22 000 cas confirmés de personnes contaminées en zone CEMAC, pour 494 décès et un total de 11 521 guérisons.
En dépit de ce décompte qui a certainement évolué consécutivement au dépistage massif entrepris dans nos Etats, il y a des raisons d’espérer à une maitrise de l’évolution.
Le taux de létalité n’est pas catastrophique comme annoncé. On relève plus de 50% de taux de guérison. Les actions de riposte sont en place, se renforcent ou se consolident.
A cet égard, qu’il me soit permis de saluer et encourager la densification de la collaboration dans le domaine de la Santé entre la CEEAC et la CEMAC.
Ce virus ne connait pas les frontières.
L’élargissement du champ de la riposte à l’ensemble des autres Etats de la CEEAC est une évidence. Il participe de la nécessité d’accélérer les mesures d’intégration régionale notamment dans le domaine de la santé.
Il nous faut unir nos forces.
Aussi, est-il opportun, Monsieur le Secrétaire Général, d’appeler au renforcement de la coopération avec l’OCEAC par l’entremise d’un cadre formalisé pour les questions de santé.
Pour l’efficacité du plan d’actions, outre l’adhésion des Partenaires techniques et financiers, il importe que nous nous appuyions sur des mécanismes opérationnels existants qui ont fait leur preuve.

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Honorables invités,
Il nous reviendra, une fois la stratégie de la CEEAC adoptée à l’issue de vos travaux, de veiller à son harmonisation avec le plan sous régional de riposte de la CEMAC dont la mise en œuvre de la 2nd phase va s’enclencher, dans la suite de la mobilisation des financements de la BAD et de l’Aide Budgétaire Globale Française.
Les équipes de l’OCEAC sont engagées à se mettre en relation avec celles de la CEEAC pour parvenir à cette fin.
Je me réjouis de ce que les axes du Plan régional consacrent l’atténuation des effets sociaux, économiques et sécuritaires liés à la COVID-19.
Les conséquences économiques déjà perceptibles de cette crise sanitaire sont graves pour notre région. En plus des effets de la chute des prix du pétrole, les risques de récession sont patents pour l’espace CEMAC. Les autres Etats vont certainement enregistrer un recul de leurs performances macro-économiques.
Par conséquent, les actions que vous allez retenir, viennent à point nommé pour compléter le dispositif de mesures prises par les Etats ou les Instances régionales pour soutenir les ménages et les entreprises.

Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;

Dans le contexte sanitaire actuel, deux ennemis nous guettent et menacent l’atteinte de nos objectifs.
D’abord, l’incrédulité et l’inconscience d’une certaine frange de nos compatriotes. Il nous faut redoubler d’efforts, avec l’implication des acteurs religieux, de la société civile notamment, dans les domaines de la sensibilisation et de la communication à l’endroit des populations.
Ensuite, sans la totale adhésion des Etats aux décisions communautaires, il y a fort à parier que cela entamera la confiance des partenaires dans leur élan de solidarité.
La CEMAC, à travers ses Institutions, s’engage à être aux côtés de la CEEAC dans cette bataille commune contre la pandémie du Coronavirus.
Je ne saurais terminer mes propos sans réitérer mes remerciements à l’ensemble de nos partenaires techniques et financiers, pour leur forte mobilisation et leur implication dans la lutte contre le covid-19 en Afrique centrale.
Notre ambition c’est de sauver des vies.
C’est sur cette note, que je souhaite plein succès aux travaux de la réunion des Ministres en charge de la santé des Pays Membres de la CEEAC.

Vive l’intégration régionale en Afrique Centrale
Je vous remercie.

Pr Daniel Ona Ondo, Président de la Commission de la CEMAC

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here