Carte de l'Afrique centrale. Source: memobio.fr
- Advertisement -

Ces propos ont été ténus ce mardi 11 mai 2021 dans l’émission « Face à l’actualité », par Peter, un fidèle téléspectateur de la chaîne de télévision panafricaine, Afrique Média. Visiblement très bien renseigné, l’appelant demande aux ressortissants de l’Afrique centrale de se préparer à des violentes attaques de l’Occident en juin prochain. « L’Occident veut plomber l’Afrique centrale », déclare-t-il au bout du fil.

L’émission présentée par Bachir Ladan tablait ce soir sur l’arrestation d’un mercenaire Français en République centrafricaine hier lundi. C’était sous le thème : « RCA: pris la main dans le sac, le mercenaire français fait de graves révélations

L’invité principal de cette nouvelle livraison était l’homme politique et panafricaniste Banda Kani, président du Nouveau mouvement populaire (NMP). Le Belge Luc Michel intervenait au téléphone depuis son lieu de résidence.

Plomber l’Afrique centrale

Le ”tireur d’élite” présenté à la presse par les autorités centrafricaines se faisait passer pour un journaliste, mais transportait un impressionnant arsenal de guerre et occupait une résidence proche du lieu d’habitation privé du président centrafricain Faustin-Archange Touadera.

Ce coup de maître des forces de défense et de sécurité centrafricaines intervient quelques jours après la campagne de diabolisation de la présence russe en Centrafrique par les médias français. L’engagement de Vladimir Titorenko, ambassadeur de la Fédération de Russie dans ce pays est salué par ceux qui combattent la prédation française en Afrique depuis des décennies.

« Aucune force au monde ne peut déstabiliser l’Afrique centrale », fredonne  Banda Kani, qui affirme avec force que la France a perdu l’Afrique centrale. Raison pour laquelle elle s’est engagée dans une démarche de destruction.

Contrairement à l’Afrique de l’Ouest où elle dicte sa loi aux dirigeants, les États de la sous-région Afrique centrale ne la supportent plus. Ici, l’ancien colon a tout perdu et est perdue dans ce qu’elle a souvent considéré comme son ”pré-carré”.

Les appelants de « Face à l’actualité » sont tous unanimes : « l’Afrique centrale est en guerre contre la France et ses alliés. Et les endocolons doivent être considérés comme des traîtres ». Les populations des États concernés doivent le savoir et se préparer à livrer cette bataille qui s’annonce très rude.

Simon Keng

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here