Les prévisions budgétaires ont été arrêtées en ressources et en emplois à la somme de 72 187 262 433 FCFA.
Des billets de Franc-CFA d'Afrique centrale
- Advertisement -

Les prévisions budgétaires ont été arrêtées en ressources et en emplois à la somme de 72 187 262 433 FCFA.

Proposées au parlement communautaire au cours de sa 2ème session ordinaire de l’année tenue en mode hybride ce vendredi 4 novembre 2022, par les experts de la Commission de la Cemac, les prévisions budgétaires de la communauté ont été arrêtées en ressources et en emplois à la somme de 72 187 262 FCFA. Elles sont légèrement en baisse de 2937 874 044 FCFA en valeur absolue, soit 3, 91% en valeur relative par rapport à l’année 2022 dont le montant avait été arrêté à la somme de 75 125 136 477 FCFA.

Selon le président de la Commission de la Cemac, le professeur Daniel Ona Ondo qui avait déjà présenté ces prévisions au Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (Ueac), le 28 octobre 2022 à Yaoundé, «cette baisse résulte principalement de la faible mobilisation des financements extérieurs et des ressources du Fodec».

En matière de ressources, Daniel Ona Ondo qui prépare minutieusement le terrain à son successeur, précise: «Les prévisions de financement par la Taxe communautaire d’intégration (Tci) sont estimées à 51 690 000 000 FCFA en dépit de son potentiel évalué à 118, 6 milliards de franc CFA, soit 1% de 11 860 milliards du volume attendu des importations dans la zone Cemac».

S’agissant des charges, l’économiste en chef de l’institution communautaire projette une hausse par rapport à l’exercice de 2022. Ses prévisions prennent en compte les acquisitions liées à l’entrée en fonction de nouveaux responsables des institutions communautaires, les recrutements ciblés et indispensables et enfin, les paiements des droits à la retraite de nombreux fonctionnaires de la communauté.

Didier Ndengue

Lire aussi : Commission de la Cemac : mission accomplie pour Daniel Ona Ondo 

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here