Dans une vidéo de 20 secondes devenue virale sur les réseaux sociaux depuis dimanche 6 mars 2022, l’on aperçoit une foule de jeunes gens fredonner à tue-tête: « On veut la lumière, Eneo doit partir…».
- Advertisement -

Dans une vidéo de 20 secondes devenue virale sur les réseaux sociaux depuis dimanche 6 mars 2022, l’on aperçoit une foule de jeunes gens fredonner à tue-tête: « On veut la lumière, Eneo doit partir…».

Ceux qui relaient la vidéo en question font savoir que ce mouvement d’humeur a été observé dimanche dernier dans la ville de Douala. Plus précisément au lieu-dit Pk11.

Une petite vérification sur les moteurs de recherches va retracer l’origine de cette vidéo. En effet, elle a été postée pour la première fois le 22 mai 2021 sur la page Facebook «  Révolution Camer Infor Bis ».

Approchée, la direction de la communication d’Eneo Cameroon précise que cette manifestation a eu lieu…à Meiganga, dans la région de l’Adamaoua le 22 mai 2021. «Des étudiants de l’Ecole de géologie et d’exploitation minière (Eger)…protestaient contre une certaine instabilité de la fourniture d’électricité dans leur ville », renseigne-t-on.

Selon le distributeur de l’énergie électrique, une solution avait été apportée à cette revendication. «Un problème réglé à ce jour suite à un renforcement conséquent de la ligne Ngaoundéré-Meiganga. Un projet d’investissement y est en cours pour complétement stabiliser ladite ligne et en construire une nouvelle», rassure l’entreprise.

Rappelons toutefois que les délestages sont revenus au galop dans les grandes villes camerounaises depuis la fin de la 33ème  édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football en février dernier. Une patate chaude sur la table des différents acteurs du secteur.

Simon Keng

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here