- Advertisement -

Au-delà des communiqués sur l’évolution du Coronavirus et la fermeture des frontières qui s’imposent dans notre pays, j’attends que le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie nous informe qu’il est en pleine concertation en ce moment avec les médecins traditionnels du Cameroun. Il y en a tellement dans nos villes qui font des merveilles. Les témoignages sont légion. On ne va pas continuer à les traiter de charlatans comme nous l’impose l’industrie pharmaceutique moderne, à cause de quelques brebis galeuses.

Comme la Chine avec ses champignons, nous avons des plantes, des aliments et des écorces capables de neutraliser tout type de virus dans le corps humain. Dr Charles Hopson nous rappelle régulièrement que le corps humain est la plus grande pharmacie du monde.

C’est juste une question de confiance et de patriotisme. Nous n’allons quand-même pas attendre que ceux qui nous ont toujours pillé et qui ont fermé leurs frontières pour protéger leurs populations, fabriquent des bons vaccins pour nous. Qu’est-ce qui prouvera que ces vaccins qu’on nous administrera seront de bonne qualité? Ne vont-ils pas nous déformer ? Réduire notre espérance de vie à 35 ou 50 ans avec la complicité de nos médecins diplômés des grands écoles occidentales?

Que de continuer à attendre que nos bourreaux nous trouvent des vaccins qui seront un bon business pour l’Oms, les institutions financières internationales, etc., l’idéal serait de prouver notre souveraineté au niveau médical. Par la magie des réseaux sociaux, nous savons désormais comment le Sida a atterri dans notre pays, dans nos corps, comment il a grossi. Aujourd’hui, il fait le bonheur de plusieurs organisations. Cela ne devrait pas se reproduire en 2020 avec ce virus que nos médecins ont la capacité de tuer dans l’œuf.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here