Les Camerounais à pied d’œuvre pour un évènement réussi.
Stade Olembe
- Advertisement -

L’entreprise a pris les dispositions nécessaires pour assurer au maximum la continuité de service et éviter les désagréments pendant la grand-messe du football africain qui se tient du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun.

Dans la perspective de son implication dans l’organisation de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021 qui s’ouvre dimanche 9 janvier 2022 au stade Olembe à Yaoundé, en présence du président de la République Paul Biya, l’entreprise Eneo Cameroon dit avoir «mis en place un dispositif d’astreinte renforcée de ses équipes autour des sites d’accueil de la compétition et du réseau de distribution en général».

L’objectif, selon l’article qui revient sur ses nombreux chantiers paru sur son site Internet hier mercredi 5 janvier, c’est «d’assurer au maximum la continuité du service, dans un contexte d’investissements croissants mais aussi de fragilité du système électrique portée notamment par des contraintes lourdes de transit sur le réseau de transport».

L’entreprise en charge de l’énergie électrique au Cameroun informe que ses équipes de veille permanente vont être renforcées en interne, mais aussi en externe avec les entreprises partenaires. Elle se dit prête à une collaboration étroite avec les autres acteurs de la chaine de fourniture de l’électricité.

En cas de défaillance

Eneo Cameroon annonce également que ses techniciens seront mobilisés pour assurer la reprise rapide de l’alimentation des stades, en cas de défaillance de leur alimentation principale assurée par des acteurs autres qu’Eneo. «Tous les électriciens Eneo en alerte seront mobilisées chacun dans son territoire de compétence pour faire face le plus rapidement possible aux incidents pouvant affecter quartiers et localités du fait de son réseau de distribution», promet le top management de l’entreprise.

Dans le cadre de cette compétition, le fournisseur de l’énergie électrique précise qu’il a fait des investissements pour +18% d’amélioration de la qualité de la distribution. À la demande du gouvernement, il a mis en place et construit des ouvrages neufs en production et en distribution, devant participer à la sécurisation de l’alimentation des sites (stades, hôpitaux, hôtels et autres sites d’accueil). Au total, c’est plus de 140 km de nouvelles lignes aménagés, des postes de distribution et divers équipements installés.

Investissements

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’investissements, l’entreprise souligne qu’elle a aussi mené des actions permettant de stabiliser ou d’étendre le réseau d’alimentation des ménages et entreprises dans les différentes régions : 84 000 poteaux remplacés par un mix béton-métalliques-bois neufs, 1 313 km de couloirs de lignes nettoyés dans les zones rurales afin de les protéger durablement de la végétation, plus de 300 km de lignes construites afin de relever l’accès à l’électricité et la qualité de l’énergie… Des actions qui à date ont contribué à améliorer de 18% la continuité du service de la distribution.

Ces derniers jours, rassure Eneo, ses équipes procèdent à des réglages pour augmenter le niveau de disponibilité des usines de production et des réseaux de distribution.

Simon Keng avec Eneo Cameroon

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here