Maurice Kamto, président du MRC
- Advertisement -

Les militants du Mrc veulent marcher ? Eh ben qu’on les laisse marcher ! Que les forces de maintien de l’ordre les encadrent tout simplement. Qu’on fasse marcher ceux de Douala jusqu’à Yaoundé et vice-versa. Ceux de Bafoussam jusqu’à Garoua et vice-versa. Qu’ils aillent d’une ville à une autre à pied et sans se reposer.

Si la marche est pacifique, comme ils le disent, alors qu’on les laisse parcourir plusieurs milliers de kilomètres à pied, sous le regard bienveillant des forces de maintien de l’ordre.

Parce qu’ils se croient plus Camerounais et plus soucieux de l’avenir de ce pays que nous qui le construisons dans un esprit de paix et de patriotisme, qu’on les laisse marcher le 22 septembre prochain. Que chaque marcheur aille seulement sur les lieux de la mobilisation avec les chaussures et les bouteilles d’eau capables de résister pendant le trajet.

N’oubliez pas que ceux de Douala marchent jusqu’à Yaoundé, que ceux de Bafoussam aillent jusqu’à Garoua à pied. Ceci doit être valable pour les marcheurs des autres villes.

#LaPlumeDelAigle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here