Paul Biya, Président de la République du Cameroun, président en exercice de la Conférence des chefs d'Etat de la Cemac
- Advertisement -

Au terme du sommet extraordinaire tenu par visioconférence mercredi dernier, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé de solliciter la communauté internationale en faveur d’un accès large et équitable au vaccin.

A l’invitation de Paul Biya, Président de la République du Cameroun, un sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac) s’est tenu par visioconférence le 18 mercredi août 2021.

Au terme de leurs travaux, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont affirmé leur détermination à accélérer les campagnes de vaccination pour protéger les populations. Mais aussi, sauver des vies et favoriser une réouverture maîtrisée des économies de la sous-région.

Toujours dans le but de lutter efficacement contre la propagation de la Covid-19, les chefs d’Etat de la Cemac ont décidé de solliciter « le soutien et la solidarité de la communauté internationale en faveur d’un accès large et équitable au vaccin et à la promotion d’une véritable industrie pharmaceutique dans la sous-région », peut-on lire dans le communiqué final.

Nouveaux plans de riposte

Dans le même sens,  le président en exercice de la Conférence des Chefs de l’Etat de la Cemac, Paul Biya, estime que pour barrer la route à cette pandémie,  les Etats de la sous-région devront puiser dans son expérience des crises antérieures. Notamment la crise de 2016, et élaborer de nouveaux plans de riposte.

«Dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 en particulier, nous devons consolider les acquis déjà engrangés et renforcer la mobilisation en faveur des campagnes de vaccination en cours dans nos pays. C’est dans cet esprit que la relance post COVID-19 conduira à la transformation structurelle de nos économies. Une relance que nous voulons à la fois verte, diversifiée, inclusive et plus résiliente. En d’autres termes, il nous faudra reconstruire en mieux, pour le bien de nos concitoyens d’aujourd’hui et de demain. Cela, je pense, est à notre portée », a-t-il déclaré lors de son discours de clôture.

Les participants au sommet extraordinaire virtuel encouragent par ailleurs les États membres et les institutions sous régionales à faire du Plan communautaire de relance économique post- Covid-19 de la Cemac une cause commune.

La gestion des finances publiques

Sur le plan économique, les Chefs d’Etat de la Cemac appellent les États membres à améliorer le fonctionnement des institutions publiques. Egalement, la gouvernance et la transparence dans les secteurs public et extractif, la gestion des finances publiques. Particulièrement la qualité des investissements, ainsi que le suivi des risques budgétaires et d’endettement inhérents à la gestion des entreprises publiques…

Pour rappel, ce sommet avait pour objectif d’évaluer la situation macroéconomique de la Cemac. En particulier dans le contexte de la pandémie du Covid-19 et d’analyser les mesures de redressement appropriées pour renforcer la résilience des économies de la sous-région et accélérer leur transformation structurelle, en vue d’une croissance soutenue, durable, inclusive et créatrice d’emplois.

Simon Keng

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here