Teclaire Louise Moukoudi Nkemdong avance droit vers la couronne de la première édition du concours Miss santé school academic Cameroun.
Teclaire Louise Moukoudi Nkemdong avance droit vers la couronne de la première édition du concours Miss santé school academic Cameroun.
- Advertisement -

Finaliste de la première édition de Miss santé school academic Cameroun, l’étudiante dévoile ses motivations pour ce concours de beauté.

1, 65 mètre. Teint d’ébène sans fond de teint. Silhouette raffinée. Regard perçant. Franc-parler. Le tour couronné par une parfaite maîtrise du thème de la compétition. Teclaire Louise Moukoudi Nkemdong avance droit vers la couronne de la première édition du concours Miss santé school academic Cameroun.

La finale régionale de ce rendez-vous de beauté est prévue le samedi 19 mars 2022 à l’hôtel Vallée des Princes à Douala. En cas de victoire, Teclaire Louise s’offrira un cadeau à l’aube de sa 21ème bougie, sur laquelle elle soufflera le 24 juin prochain.

Teclaire Louise Moukoudi : pourquoi je suis mieux placée pour parler des méfaits de la drogue en milieu scolaire

La candidate numéro 74 est face à 21 autres reines de beauté. L’étudiante en étude francophone à l’université de Douala met toutes les chances de son côté, tout en approfondissant ses connaissances sur la thématique à l’honneur. «Lutte contre la consommation des drogues en milieu scolaire et retentissement sur la santé des élèves au Cameroun». Ce thème tient à cœur la représentante de l’agence de mode AG Empire. «J’ai été témoin de beaucoup de situations concernant la drogue. J’ai par exemple un cousin qui prend le tabac. J’ai également eu des camarades qui prenaient le tramol. Ce n’est pas bon pour la santé», nous explique Teclaire Louise.

Drogue en milieu scolaire

Soutenue par les ministères de la Santé publique et des Arts et de la culture, l’initiative vise à sensibiliser les élèves et étudiants sur les effets néfastes de la consommation de la drogue. «J’ai été intéressée d’abord par le nom que porte ce concours : Santé. Parce que je ne me voyais pas faire un autre concours que celui-là. Il porte un thème assez intéressant », explique Teclaire Louise.

Au Cameroun, la consommation de la drogue est devenue monnaie courante dans les établissements scolaires. Ce qui représente un vaste champ de bataille pour notre miss. «Au lieu d’aller à l’école pour apprendre, plusieurs jeunes collégiens et lycéens se droguent pour après agresser leurs camarades, organiser des bagarres et les jeux brutaux», dénonce-t-elle.

Le 31 janvier 2022, la finaliste au concours de Miss santé school academic Cameroun s’est rendue dans un établissement scolaire de Nyalla, à Douala 3e pour sensibiliser les lycéens sur les dangers de la drogue. Elle promet de pérenniser ce genre de causerie éducative, si elle est couronnée. «Je serai une ambassadrice qui pourra être la voix du ministère de la Santé publique auprès des étudiants, des élèves pour les sensibiliser sur les méfaits de la drogue ». Car, croit-elle, «un corps malade ne peut rien réaliser de grand ».

Pour avoir côtoyé les personnes droguées, Teclaire Louise affirme que les drogues causent les troubles de la personnalité. « Tu te prends pour quelqu’un que tu n’es pas. Or tu ne peux pas réaliser de grandes choses en te prenant pour une autre personne. Pour être un grand homme ou une grande femme dans la vie, il faut vraiment éviter la consommation de la drogue», conseille la Camerounaise.

Didier Ndengue

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here