Le congrès électoral du Syndicat national des journalistes du Cameroun se tiendra le samedi 25 juin 2022 à Douala. A quelques jours de ce grand rendez-vous associatif, aucune candidature n’a officiellement encore été déclarée. Dans les coulisses, quelques noms circulent.
Denis Nkwebo, président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) 
- Advertisement -

Le congrès ordinaire et électif du Syndicat national des journalistes du Cameroun se tiendra le samedi 25 juin 2022 à Douala. A quelques jours de ce grand rendez-vous associatif, aucune candidature n’a officiellement encore été déclarée. Dans les coulisses, quelques noms circulent.

Les tractations sont en cours pour succéder à Denis Nkwebo à la tête du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc). A quelques jours du congrès ordinaire et électif du plus important mouvement de journalistes camerounais du 25  juin au Foyer Protestant à Akwa, aucune candidature n’a officiellement encore été déclarée. Toutefois, quelques noms de leaders nationaux et régionaux circulent dans les coulisses. Notamment Hilaire Ham Ekoue, Charles Ngah Forgang, Marion Obam et Mathieu Nathanaël Njog pour ce qui est du bureau national sortant. Trois noms de présidents régionaux sont également évoqués : Aristide Ekambi (Littoral), Thierry Eba (Centre) et Inès Danielle Sob Epse Ondoa (Sud-ouest). Des noms évocateurs qui suscitent les réactions des camarades du syndicat.

«Jusqu’à présent, on ne sait pas s’ils vont postuler, mais je pense que les sept noms avancés ont toute l’étoffe nécessaire pour diriger le Snjc après Denis Nkwebo. Au niveau du bureau sortant, il peut y avoir des sons contraires pendant l’élection. C’est ce que je redoute», analyse un membre du Snjc de la région du Centre, qui a requis l’anonymat. «Mais pour la bonne marche du Snjc et pour rester sur les traces de Denis Nkwebo, on devrait aller sur la base du choix et non de l’élection», propose Auguste Bitambo du Littoral.

Lire aussi : Rebondissement: le SNJC dénonce la confiscation du corps de Samuel Wazizi

Quoi qu’il en soit, les plus de 600 membres du Snjc auront leur mot à dire le jour de l’élection de leur futur président exécutif national. Les votes seront exclusivement réservés aux délégués.

«L’avenir du SNJC»

Le nouveau président devra préserver les acquis de l’exécutif sortant, qui a réussi à ériger le Snjc au rang des plus grandes et dynamiques associations du pays. Soulignons que depuis leur premier mandat, Denis Nkwebo et son équipe ont misé sur la jeunesse, qu’ils considèrent comme « l’avenir du SNJC ».

Approché par La Plume de l’Aigle pour savoir s’il y a un dauphin en vue, Nkwebo n’a pas voulu se prononcer. Depuis plusieurs mois,  le président n’a cessé d’inviter ceux qui lorgnent sa place à se préparer pour le congrès de juin.

Simon Keng

Lire aussi : Covid-19: don de masques au Snjc

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here