CMA de Soboum. Crédit photo La Plume de l'Aigle
- Advertisement -

Son dynamique directeur a reçu un coup de pouce de l’association Melrose Place d’une valeur de 3, 5 millions de francs CFA pour sa réhabilitation.

Entre le 21 décembre 2019 et le 13 août 2020, le Centre médical d’arrondissement (CMA) de Soboum dans le troisième arrondissement de Douala, a connu une cure de jouvence. Le balai est passé et repassé dans ses coins et recoins pour lui donner un nouveau visage. Les travaux de réfection se sont déroulés sous le regard bienveillant de son jeune et dynamique directeur, Dr Christian Assou Bolo.

« Cette institution dès ma prise de fonction comme Médecin chef le 03 janvier 2020, a entamé sa mue dans l’optique de relever tous les défis sanitaires qui l’interpellent au quotidien. C’est ainsi qu’un certain nombre de réalisations nous ont permis de l’inscrire au rang des institutions modernes, soucieuse de l’atteinte d’un objectif majeur : la satisfaction de nos malades par le truchement du soulagement de leurs souffrances », explique le maître des lieux.

Sous ses fonds propres, ajoute Dr Christian Assou Bolo, l’hôpital a fait construire des garde-fous pour la sécurité des patients, des personnels et des visiteurs ; a réfectionné la clôture, les bancs défectueux ; non sans en acheter de nouveaux ; a placé un pointeur électronique à la guérite pour s’assurer de la ponctualité des personnels ; a équipé une salle de garde de médecins pour un roulement 24h/24h. Une vidéo-surveillance, l’informatisation du système de gestion, la réfection des lignes avec installations de lampadaires et bien d’autres réalisations sont effectives au CMA de Soboum. A cette longue liste, s’ajoute la réfection de la peinture du bâtiment central par l’association Melrose Place.

Après 29 ans de participation communautaire, Jean Bertin Ngamga, l’un des doyens du quartier Nylon, pense que l’actuel manager du centre médical de Soboum a la capacité de drainer les foules. « J’ai remarqué que c’est un enfant qui peut se faire accepter par ceux qui sont souvent très fâchés. La mayonnaise ne prenait pas avec ses prédécesseurs. En six mois, si vous trouvez que quelqu’un n’a plus de problème avec les voisins (populations environnantes) alors que ces derniers passaient tout leur temps à se plaindre de l’hôpital, il faut le féliciter. Ce que j’ai vu en six mois ici avec le Dr Christian Assou, je n’ai pas vu ça en dix ans», témoigne-t-il.  

Main dans la main

Fruit de la coopération Cameroun-Suisse, le centre médical d’arrondissement de Soboum est inauguré le 28 septembre 1992 comme CSI par Pr. Joseph Mbede, ministre de la Santé publique de l’époque. Il va devenir CMA quelques années plus tard. Dans le souci de laisser ses traces, son actuel médecin chef ne manque pas de se rapprocher des associations humanitaires comme Melrose Place.

Après avoir doté ce centre de 1000 masques de protection contre la pandémie du covid-19 le 17 avril 2020, les enfants de la zone de Nylon, réunis au sein de l’association Melrose Place créée le 30 avril 2020 en France, ont répondu favorablement à la sollicitation du Dr Christian Assou Bolo « afin de donner un coup d’éclat à la structure sanitaire qui améliore et maintient la santé de nos parents, familles et ami(e)s résidents de Soboum et ses environs », souligne Alexandre Powo Chemegne, président de l’association Melrose Place France.

Pour assurer les travaux de réhabilitation du centre, les membres de Melrose Place, dispersés dans les quatre coins du monde, ont mobilisé une enveloppe de 3 500 000 FCFA. Cet argent a permis de refaire la peinture interne et externe des bâtiments, des gouttières et certaines parties de la toiture qui avaient besoin de réparation. Ce jeudi 13 août 2020 après-midi, Jules Gadom, président de Melrose Place Cameroun a offert un tricycle à René Tchanou, un natif handicapé de Soboum, qui a récemment été victime d’un accident de la circulation. In fine, le directeur du CMA et Melrose Place ont été portés en triomphe par les populations de Douala 3e.

Didier Ndengue

Dr Christian Assou, Directeur du CMA de Soboum : «nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin»

Dr Christian Assou, Directeur du CMA de Soboum

Permettez-moi de dire solennellement merci à tous nos partenaires, à l’instar de Melrose Place, dont le soutien inlassable dans la modernisation de notre hôpital est visible et laisse des marques indélébiles. L’humanisation et la modernisation du cadre hospitalier instruites par le président de la République et mises en œuvre par le gouvernement à travers le ministre de la Santé publique Dr Malachie Manaouda, sont en branle ici au CMA de Soboum. Nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. L’émergence de notre système sanitaire se fera grâce à l’effort constant du dynamique personnel de Soboum ou ne se fera pas.

Alexandre Powo Chemegne, Président Melrose Place France : «Notre initiative repose sur une collaboration franche et étendue entre le gouvernement, les habitants de la zone Nylon, et les acteurs de la société civile»

L’action de l’association Melrose Place, rentre dans le cadre du support que les enfants de la zone Nylon voudraient apporter à notre pays le Cameroun. L’association Melrose Place souhaite s’aligner dans le concert des associations qui travaillent main dans la main avec des partenaires pour atteindre des objectifs communs d’amélioration des conditions de vie de nos populations. Notre initiative repose sur une collaboration franche et étendue entre le gouvernement, les habitants de la zone Nylon, et les acteurs de la société civile, pour parvenir à la réalisation des projets comme celui que nous célébrons aujourd’hui. L’association Melrose Place reconnait le rôle de la santé, de l’éducation, du développement économique et des infrastructures dans l’amélioration de la vie de nos populations.

Rassemblés par D.N.

Lire aussi: Retour à Bangui : la Commission de la Cemac traine les pas à Malabo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here