- Advertisement -

Mises à genou par la pandémie du coronavirus, les économies de la région peinent à se redresser. Un plan de relance communautaire post-covid-19 a été présenté à la 35e session du conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale le 10 août 2020 par Daniel Ona Ondo, président de la commission de la Cemac.

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) mène une lutte acharnée contre les effets pervers de la pandémie du coronavirus. Les mesures prises jusqu’ici par ses Etats membres pour barrer la voie à cette crise sanitaire mondiale, ont plongé les économies de la région dans une situation sans précédent. Et les mesures d’assouplissement sont loin de normaliser la situation.

« Les acquis de nos efforts de redressement sur les trois dernières années ont été gommés », s’indigne Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac. Les derniers chiffres sur l’évolution du covid-19 dans la région font état de plus de 33 000 cas de contamination identifiés, plus de 21 000 cas de guérison et environ 649 décès.

Si le taux de guérison semble appréciable, les perspectives économiques elles, restent sombres. L’économiste en chef de l’institution communautaire est convaincu que la région va replonger dans la récession. « Le produit intérieur brut (PIB) pourrait se contracter de l’ordre de 4 à 6% selon les hypothèses », explique Daniel Ona Ondo. A l’en croire,  la Cemac doit combler près de 1500 milliards de FCFA, « sinon nous risquons d’assister à une détérioration et à une fragilisation accrue des indicateurs macro-économiques et de la stabilité financière de nos économies.»

Relance

Pour pallier à ce déficit, il faut compter non seulement sur l’appui des partenaires internationaux, mais également sur la diversification et la mobilisation accrue des recettes fiscales intérieures. Un plan de relance économique a été peaufiné. Il « s’articule essentiellement sur l’accélération des reformes structurelles pour une croissance durable soutenable et inclusive ; sur la consolidation de la viabilité des finances publiques et la résilience des économies face aux chocs ; sur le parachèvement de l’intégration régionale et la construction du marché commun et enfin sur l’accélération de la mise en œuvre des projets intégrateurs », explique Daniel Ona Ondo au cours de la 35e session du conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (UEAC) présidée le 10 août 2020, par visioconférence par le ministre de l’économie du Cameroun, Alamine Ousmane Mey, président en exercice de ladite institution. Le conseil des ministres a demandé à la commission de la Cemac de s’associer au secrétariat permanent du Pref-Cemac afin de parachever la réflexion sur le plan de relance communautaire post-covid-19.

Didier Ndengue

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here