Dans les oubliettes depuis plus de deux décennies, l’association des artistes scénaristes relance ses activités en primant un écrivain et un éditeur du pays du Maréchal Idriss Deby Itno.
Remise solennelle de la lettre de félicitations à Bruce Djim-Adjim Ouaye, Directeur général de Prescome et promoteur du Tri-mensuel ‘’Le Potentiel’’ (au centre) par Paul Ntoogue Nyemb, représentant de l'association ''Coup de crayon'' en présence de Alex Koko à Dang, président du Syndicat National des Journalistes Indépendants du Cameroun (Synajic) le mercredi 17 novembre 2021 au Restaurant l'Oubangui à Douala. Photo: LPA
- Advertisement -

Dans les oubliettes depuis plus de deux décennies, l’association des artistes scénaristes relance ses activités en primant un écrivain et un éditeur du pays du Maréchal Idriss Deby Itno.

«Crises sécuritaire et sécessionniste, Paul Biya à la croisée des chemins». Le titre du livre de Renaud Dinguemnaial, directeur de la communication du Premier ministre tchadien a attiré l’attention de l’association des artistes scénaristes ‘’Coup de cœur’’. L’un de ses fondateurs, Paul Ntoogue Nyemb, chercheur à l’Université de Douala, l’a dévoré en quelques jours. Ce qui lui permet d’en faire l’économie. Selon l’enseignant, l’auteur porte un regard lucide sur ce qui se trame au Cameroun. Il exprime sur une centaine de pages, son amour pour son pays d’adoption. Il analyse le contexte avec de petits détails qui forcent l’admiration et permettent ainsi de comprendre aisément la complexité de la situation de ce pays au Centre de l’Afrique. A travers notamment la guerre contre Boko Haram et les mouvements sécessionnistes.

Paul Ntoogue Nyemb arrive à la conclusion selon laquelle «Crises sécuritaire et sécessionniste, Paul Biya à la croisée des chemins laisse libre cours aux sentiments et ressentiments profonds pour rendre hommage à un leader africain. Son parcours éloquent dans les rouages du pouvoir en fait, au-delà du slogan, un leader véritablement pétri de ‘’la force de l’expérience’’ ».

Dans les oubliettes depuis plus de deux décennies, l’association des artistes scénaristes relance ses activités en primant un écrivain et un éditeur du pays du Maréchal Idriss Deby Itno.
Cover «Crises sécuritaire et sécessionniste, Paul Biya à la croisée des chemins».

Reconnaissance

En partenariat avec le Syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun (Synajic), représenté par son président Alex Koko à Dang, ‘’Coup de Crayon’’ a décidé de décerner le «Prix de promotion de la paix» à ce livre sur la gestion des crises sécuritaires par le chef de l’Etat camerounais. Son éditeur Prescome, également basé à Ndjamena, au Tchad, reçoit le «Prix de l’édition pour le Développement» pour son dynamisme et soutien aux écrivains engagés à écrire l’histoire de l’Afrique par les Africains.

L’essai primé à Douala est l’un des nombreux ouvrages édités par l’entreprise. «C’est un sentiment de satisfaction pour le travail fait. Nous avons décidé de venir au Cameroun, regarder comment ça se passe, embrasser les uns et les autres et voir comment ce pays fonctionne du point de vue intellectuel, culturel, social, etc. afin de comparer à ce que nous faisons dans la sous-région », se réjouit Bruce Djim-Adjim Ouaye, Directeur général de Prescome et promoteur du Tri-mensuel ‘’Le Potentiel’’, en séjour au Cameroun. Dans les colonnes de son journal il prône la paix et la stabilité. A travers ce tabloïd, «nous essayons de conscientiser, de sensibiliser et d’éduquer ce peuple-là qui est meurtri par la guerre, et marginalisé par certains».

D.N.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here