Pr Daniel Ona Ondo, Président de la Commission de la Cemac
- Advertisement -

Message de vœux 2021 du Président de la Commission de la CEMAC.

Chers ressortissants de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale ;

A l’aube de cette nouvelle année, j’ai l’honneur de vous adresser mes vœux les meilleurs de santé, de prospérité et de paix intérieure. Mon souhait le plus cher est que 2021 vous apporte un total épanouissement et vous permette d’atteindre vos objectifs.

Chers ressortissants de la Communauté ;

L’année écoulée a été particulièrement pénible et restera gravée dans l’histoire de l’humanité. Avec la survenue de la Covid-19, le monde a été frappé de plein fouet par un virus aussi contagieux que mortel et n’épargnant aucune partie du globe terrestre.

En effet, la propagation du coronavirus a poussé nombre de pays à adopter les mesures urgentes dont les plus emblématiques sont : le confinement, la fermeture des frontières, les tests de dépistage (PCR) massif et le couvre-feu. Indéniablement, l’application de ces mesures a entrainé une onde de choc sur les plans économique et social. Entre autres, la crise sanitaire liée à la Covid-19 s’est traduite par un ralentissement de la croissance économique mondiale, la baisse des flux commerciaux internationaux, la perte d’emplois et le délitement des liens sociaux.

En outre, le bilan humain de l’année 2020 a surtout été regrettable. A ce propos, qu’il me soit permis de saluer respectueusement la mémoire des personnalités qui nous ont quitté au cours des derniers mois. A l’instar des grandes figures mondiales et africaines de la politique, du sport et de la culture;  notre sous-région a également perdu des dignes fils, notamment : Juan Carlos OWONO ELA MANGUE (1er Président de la Cour des Comptes de la CEMAC) et Alphonse MBANGA IBATA (Directeur Général de l’Ecole d’Hôtellerie et du Tourisme de la CEMAC), pour ne citer que ceux-là.

Chers ressortissants de la Communauté ;

Bien que difficile, l’année 2020 nous a permis de poursuivre les efforts de redressement économique tout en renforçant notre résilience face aux chocs exogènes. En effet, au mois de mars, les Ministres de la Santé de la CEMAC ont adopté le plan sous-régional de lutte et de riposte contre la Covid-19. Avec la mobilisation des ressources du FODEC et ceux des partenaires extérieurs, la communauté a joué son rôle en permettant à l’OCEAC d’opérationnaliser ce plan. Au mois d’août, le Conseil des Ministres de l’Union Economique d’Afrique Centrale (UEAC) a entériné d’importantes mesures pour relancer l’activité économique. C’est dire qu’aux plans sanitaire et économique, la réponse de notre région ne s’est pas fait attendre face à la crise mondiale. Ces grandes avancées sont à mettre à l’actif de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC, qui ne ménage aucun effort dans la gouvernance de notre Communauté.

Egalement, la tenue et le succès retentissant de la table ronde des donateurs pour le financement des projets intégrateurs, du 16 au 17 novembre 2020 à Paris, représente un réel motif d’espoir de faire décoller le commerce intracommunautaire et d’arrimer la CEMAC aux objectifs de développement durable. C’est donc avec optimisme qu’il est permis de croire qu’en matière de corridor régionaux de transport, de production et d’interconnexion énergétique, du marché commun ainsi que pour la formation du capital humain, notre sous-région va pleinement s’investir cette année. Qu’il me soit permis de remercier chaleureusement le Président de la République du Congo, S.E.M. Denis SASSOU N’GUESSO, Président dédié du Programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC, pour le leadership éclairé dans la conduite de cet important chantier.

Egalement, je tiens à remercier nos partenaires techniques et financiers traditionnels ainsi que les bailleurs de fonds qui ont cru en notre Programme Economique Régional (PER) 2017 – 2020. En ayant récolté 3,8 milliards d’euros pour le financement des 11 projets prioritaires, notre marche vers l’émergence de la CEMAC prend corps et avec elle se dessine des lendemains meilleurs pour le bien-être de nos populations.

Chers ressortissants de la Communauté ;

L’intégration régionale a toujours été au cœur des politiques de développement des Etats. D’ailleurs, les pères fondateurs de notre communauté ont vu juste en dotant notre espace d’institutions fortes. Dans cet esprit, il est à noter que la réforme de la CEEAC a été une action déterminante menée avec brio par le Président de la République Gabonaise, S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA. C’est ici l’occasion toute indiquée, de lui présenter mes sincères et vifs remerciements pour l’engagement sans cesse renouvelé en faveur de l’intégration de notre région. En effet, le processus de rationalisation entre la CEMAC et la CEEAC permet d’envisager une meilleure représentativité de l’Afrique centrale et surtout, une meilleure architecture organisationnelle au service de notre Communauté.

Par ailleurs, le bon fonctionnement des institutions communautaires est primordial pour faire avancer le processus d’intégration physique et commerciale. Aussi, le gouverneur de la BEAC et moi-même avons entrepris une tournée de consultation des décideurs de la CEMAC, au cours du dernier trimestre 2020. Cette mission nous a permis d’être édifiés et instruits par nos Chefs d’Etat sur les aspects économiques et monétaires. Aujourd’hui, il ne fait l’ombre d’aucun doute que la viabilité des finances publiques, la soutenabilité de la dette, la lutte contre l’inflation et la maîtrise de nos réserves de change demeurent les maîtres mots de nos politiques. Que leurs Excellences : le Maréchal du Tchad, S.E. Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad, S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise, S.E.M. Téodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la République de Guinée-Equatoriale, S.E.M. Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République du Congo et S.E.M. Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Centrafricaine, trouvent ici l’expression de mes profonds remerciements pour la clairvoyance, le sens élevé du discernement et les décisions louables pour le développement de la CEMAC.

Chers ressortissants de la Communauté,

Cette année encore, de nombreux défis se dresseront devant nous qu’il nous faudra surmonter avec audace et volontarisme. Parmi ceux-ci, il me plait de relever l’entrée en vigueur de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF), à partir du 1er janvier 2021. Cette grande opportunité de développer les échanges commerciaux intra-africains doit avant tout nous permettre de densifier les échanges intracommunautaires. Dans cet esprit, les résultats encourageants obtenus l’année dernière, notamment avec la tenue du 1er Comité Régional de l’Origine qui a permis à plus de 300 produits d’être labélisés et d’accéder au tarif préférentiel commun en zone CEMAC-CEEAC ou encore la mise en œuvre du free roaming en zone CEMAC, sont une source de motivation supplémentaire pour travailler à l’efficience de nos politiques communautaires.

L’autre défi qui demeure une priorité pour la CEMAC, c’est de relancer l’économie. En effet, en donnant au secteur privé la priorité et les clefs de notre stratégie de relance, en accordant une attention soutenue au secteur informel, en promouvant les partenariats public-privé (PPP) et en favorisant une plus grande circulation des personnes et des biens, nous serons en mesure de mieux amortir les chocs et surmonter les crises. Ainsi, la mise en place du laboratoire du climat des affaires en zone CEMAC et la nécessité de diversifier les sources de la croissance ne sont plus à démontrer.

Enfin, l’objectif de faire de la CEMAC une région intégrée et au service du développement des peuples ne peut se faire sans la paix et la sécurité. A ce sujet, nous devons unir nos forces pour lutter avec la dernière énergie contre le terrorisme, la piraterie maritime dans le golfe de Guinée et les conflits armés. En effet, nul développement n’est possible sans la paix et la stabilité. Tout en appelant à la paix et au dialogue, je condamne fermement les évènements malheureux survenus en Centrafrique lors de l’élection présidentielle de décembre 2020. A ce propos, je tiens à témoigner ma solidarité au peuple et au gouvernement centrafricain, qui n’a que trop souffert de tels agissements.

Chers ressortissants de la Communauté ;

En abordant ce nouvel an, je n’oublie pas les difficultés de la vie et les peines qui continuent d’être le lot quotidien de nombreux de nos concitoyens. A tous ceux qui sont dans le deuil, la maladie et l’affliction, je tiens à témoigner mon soutien et à partager l’espoir d’une année meilleure. J’ai une pensée particulière pour les orphelins, les veuves et les personnes défavorisées, pour lesquelles je prie afin que le seigneur soit leur consolation et leur réconfort.

A tous les fonctionnaires, les cadres et premiers responsables de la Communauté, j’émets le vœu que 2021 soit une année qui permette à chacun de nous de se surpasser dans l’accomplissement de la noble et prestigieuse mission que nous ont confié les Chefs d’Etat de la CEMAC. J’en appelle une fois de plus à la solidarité, à l’esprit d’équipe, au professionnalisme et à la prise d’initiative afin que notre rendement soit meilleur que par le passé.

Enfin, je tiens à rendre un hommage appuyé à tous les personnels de santé qui ont été en première ligne pour sauver des vies. En félicitant ces héros des temps modernes, j’ai également une pensée émue pour toutes les personnes décédées de la Covid-19. Aussi, il est de mon devoir de vous rappeler le respect des mesures barrières et de distanciation sociale. Malheureusement, la pandémie est toujours d’actualité et continue de faire des victimes.

A tous et à chacun, je renouvelle mes vœux de parfaite santé, de bonheur intégral et de plein succès. Puisse le Dieu tout-puissant vous bénir abondement et vous apporter une année glorieuse faite de joie, d’amour et de partage.

Bonne et heureuse année 2021

Pr. Daniel ONA ONDO

Président de la Commission de la CEMAC

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here