Paul Biya, Président de la République du Cameroun.
- Advertisement -
Discours du Président de la République du Cameroun, Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat, à l’occasion de la célébration de la 12e édition de la Journée de la Cemac.
Yaoundé, le 15 mars 2021
« La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale commémore, ce 16 mars 2021, la 12ème édition de la Journée CEMAC.
Cet évènement traduit la quête constante d’un idéal communautaire autour du vivre-ensemble. Il est tout aussi l’illustration d’un sentiment d’appartenance à une même zone géographique, vouée à un destin socio-économique commun.
Mais cette année, notre sous-région, à l’instar du reste du monde, est en proie à une crise sanitaire aux conséquences économiques et sociales sans précédent. En effet, depuis l’apparition de la pandémie du Coronavirus (COVID-19), nos habitudes ont été profondément bouleversées et les nombreux efforts consentis par les Etats pour un redressement économique mis à rude épreuve.
Au regard du contexte actuel, j’invite tous nos concitoyens à une commémoration dans le strict respect des mesures barrières, rendues nécessaires pour endiguer la propagation de la pandémie.
Avant de poursuivre mon propos, je voudrais exprimer ma grande tristesse, ma compassion émue ainsi que la solidarité de l’ensemble de la Communauté à l’égard du peuple frère de la République de Guinée Equatoriale, frappé par les incidents malheureux du 07 mars 2021 dans la ville de Bata.
• Excellences Messieurs les Chefs d’Etat de la CEMAC, Chers Frères,
• Peuples du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale et du Tchad,
Face aux divers chocs exogènes, nos pays ont pu résister en puisant dans les vertus de la solidarité et de l’intégration régionale. Les défis sanitaires, sécuritaires, économiques et sociaux actuels ne sauraient remettre en cause les options prises au sein de notre Communauté. On comprend dès lors le choix porté sur le thème de la présente édition, à savoir : « Préserver et promouvoir les acquis de l’intégration sous-régionale face aux défis sécuritaires et sanitaires. »
D’une pertinence indéniable, ce thème d’actualité interpelle notre sous-région au regard de nombreuses menaces qui pèsent sur l’intégration de nos Etats.
Au plan sécuritaire, l’instabilité en République Centrafricaine entraine des perturbations graves dans les échanges entre nos pays. Toujours au plan sécuritaire, grâce aux efforts conjugués des forces de défense de nos Etats, les actions terroristes de BOKO HARAM dans la zone du Lac Tchad sont largement maitrisées. De même, la crise socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun trouve des réponses appropriées qui augurent un retour progressif à la paix et à la cohésion sociale.
Au plan sanitaire, la stratégie de riposte de nos Etats face à la pandémie doit se poursuivre résolument. La résurgence du COVID-19 nous invite à plus de vigilance, de prudence, ainsi qu’à une plus grande mobilisation.
Respectons tous scrupuleusement les mesures barrières.
Au-delà de ces mesures, la vaccination constitue indéniablement le moyen le plus efficace pour atteindre l’immunité collective et freiner définitivement la propagation de la pandémie. Il me semble de ce point de vue indispensable que nos Etats tirent le meilleur profit du dispositif COVAC pour assurer la vaccination du plus grand nombre de populations.
• Excellences Messieurs les Chefs de l’Etat de la CEMAC, Chers Frères,
• Peuples des pays de la CEMAC,
Nonobstant les défis sanitaires et sécuritaires que je viens d’évoquer, nos Etats ont enregistré des avancées dans le processus de l’intégration de notre sous-région. En guise d’illustration, l’on pourrait citer :
– l’’édification progressive d’un marché commun à travers l’harmonisation en cours des textes sectoriels des Etats membres,
– la définition des politiques communes dans divers secteurs de l’économie,
– la promotion du commerce, de l’industrie, de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche,
– la coopération universitaire,
– la libre circulation des personnes et des biens.
Par ailleurs, la mise en œuvre du Programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC (PREF-CEMAC), a permis le rétablissement de nos fondamentaux macroéconomiques. Le financement des projets intégrateurs est en bonne voie. Nous devons maintenir cette dynamique de la densification de notre réseau infrastructurel. L’économie numérique nous offre en cela de nombreuses perspectives dans l’approfondissement de l’intégration et le renforcement de notre résilience économique.
Face à la pandémie, nos organisations spécialisées en matière de santé, en relation avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), œuvrent pour le bien-être de nos populations.
Je tiens à remercier nos Partenaires Techniques et Financiers pour leurs appuis multiformes apportés à nos Etats, dans la mise en œuvre des plans de riposte au COVID-19 en zone CEMAC.
L’avenir, qui se dessine autour de la rationalisation des Communautés Economiques Régionales de l’Afrique Centrale et autour d’un vaste marché, est prometteur pour notre intégration sous-régionale.
• Excellences Messieurs les Chefs d’Etat de la CEMAC, Chers Frères,
• Peuples des pays de la CEMAC,
En saluant l’engagement constant de nos Gouvernements à œuvrer davantage pour faire de la CEMAC, en 2035, « un espace économique intégré et émergent, où règnent la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance, au service du développement humain »,
Je souhaite plein succès aux activités marquant la commémoration de la 12ème édition de la Journée de la CEMAC.
Vive l’intégration sous-régionale !
Vive la CEMAC des Peuples ! »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here