L'ambassadeur du Cameroun au Luxembourg (en rouge) et une participante à la conférence ce vendredi 24 septembre 2021
- Advertisement -

Ils ont animé une conférence débat hier sur le développement de leur pays d’origine. 

Les Camerounais du Luxembourg se sont retrouvés ce vendredi 24 septembre 2021 pour réfléchir sur l’avenir de leur pays d’origine. C’était en présence de Madeleine Liguemoh Ondoua, ambassadeur du Cameroun auprès du Grand-duché du Luxembourg.

Durant la conférence, l’une des boussoles de la communauté, Michel Ongono Pomme et ses compatriotes vont donner quelques éléments pour la construction et le développement du Cameroun.

Un point d’honneur sera mis sur l’éthique qu’ils considèrent comme levier de développement d’un pays. Pour eux, si les Camerounais appliquent les éléments éthiques, la prospérité suivra tout naturellement.

«Éléments constructifs du développement éthique»

Les Camerounais du Luxembourg pensent que le développement d’un pays passe par l’honnêteté dans la gestion de la fortune communautaire. «L’honnêteté dans la gestion de la fortune communautaire se manifeste par la grande culture d’honnêteté dans la vie associative. Elle se manifeste dans le vivre ensemble et la critique qui accompagne le champ des affaires, l’intérêt général», explique Michel Ongono, non sans insister sur le respect des institutions «qui est un levier majeur dans le développement d’une nation». Pour le conférencier, les investisseurs sont attirés par un pays où les institutions sont respectées par la population.

La communauté camerounaise du Luxembourg profitent de ce rendez-vous pour appeler les autres Camerounais de l’étranger à imiter son exemple de patriotisme à savoir : «Rendre au Cameroun ce qu’il nous a donnés, car la paix sociale n’a pas de prix».

Le dernier levier est l’hospitalité. Un élément qui a toujours fait la particularité du peuple camerounais. «Les Camerounais sont solidaires au Luxembourg. Ils le manifestent envers les nouveaux venus et les étudiants. Tenez par exemple, durant la Covid-19, nous avons fait une quête pour venir en aide aux étudiants camerounais qui étaient dans le besoin», se félicite M. Ongono.

Blaise Ngagning Kiam, stagiaire 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here