C’est une initiative qui vise à célébrer l’Afrique, parce que l’Afrique, c’est notre plus bel héritage et le panafricanisme c’est notre plus noble combat. Le panafricanisme est un humanisme. L’Afrique doit arrêter de se lire dans le regard des autres», argumente Paul Ella.
Panel de la conférence de presse des Panafrican Awards 2021 (de gauche à droite, Suzanne Kala Lobé, Paul Ella, Banda Kani). Photo: LPA
- Advertisement -

L’association African Revival organise la première édition des «Panafrican Awards» le 11 décembre 2021.

Ce jeudi 25 novembre 2021, au restaurant Ambassade du Gourmet, sis au quartier Bonapriso à Douala, Paul Ella fait le point avec la presse sur la première édition des «Panafrican Awards 2021» qui se tiendra le 11 décembre à l’hôtel La Falaise de Bonanjo. Pour en parler, le promoteur de l’association African Revival est entouré de Suzanne Kala Lobe, présidente du jury et de Banda Kani, homme politique engagé dans la lutte anti-coloniale.

Plus de 700 personnes sont attendues à cette cérémonie de récompense des dignes filles et fils du continent qui se battent de toutes leurs forces pour la souveraineté de la mère de l’humanité. Pour cette première édition, le comité d’organisation enregistre 89 candidatures dans 23 catégories.

«Il était temps de rendre hommage aux personnes qui plaident en faveur d’une Afrique qui retrouve ses lettres de noblesse. Il est temps que les descendants du continent soient des dignes ambassadeurs dans le monde.  C’est une initiative qui vise à célébrer l’Afrique, parce que l’Afrique, c’est notre plus bel héritage et le panafricanisme c’est notre plus noble combat. Le panafricanisme est un humanisme. L’Afrique doit arrêter de se lire dans le regard des autres», argumente Paul Ella.

«Il était temps de rendre hommage aux personnes qui plaident en faveur d’une Afrique qui retrouve ses lettres de noblesse. Il est temps que les descendants du continent soient des dignes ambassadeurs dans le monde. C’est une initiative qui vise à célébrer l’Afrique, parce que l’Afrique, c’est notre plus bel héritage et le panafricanisme c’est notre plus noble combat. Le panafricanisme est un humanisme. L’Afrique doit arrêter de se lire dans le regard des autres», argumente Paul Ella.
Panafricanisme : des awards pour les étoiles africaines

Jury

Suzanne Kala Lobe, présidente du jury précise que «le choix des candidats repose sur le vote des internautes qui est à 50% et celui du jury à 50% ». Le vote du public, observe l’éditorialiste, « a parfois des inconvénients populistes ou de coercition, d’où la nécessité de contrôler en laissant tout de même les uns et les autres opérer leur choix ».

Les votes ont débuté il y a une semaine sur le site internet de l’évènement. Ils s’arrêteront le 08 décembre 2021.

«C’est une excellente initiative qui a sa place dans la dynamique du panafricanisme, surtout pour notre génération qui poursuit le combat de ceux qui nous ont précédé. Elle s’inscrit directement dans la fructification de l’héritage et la visibilisation du combat du 21e siècle. En plus de nous laisser des actifs, nos prédécesseurs nous ont laissé des passifs», se réjouit Banda Kani.

Porteuse de cette cérémonie de récompense qui se veut annuel, l’association African Revival est un mouvement panafricain qui prône l’union des peuples africains et afro descendants. L’association compte plusieurs millions de membres et sympathisants disséminés dans les quatre coins du monde.

Blaise Ngagning Kiam, stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here