Le monde selon Biden et celui selon Trump
- Advertisement -
Légalement, aucun président n’est élu à la tête des Etats-Unis d’Amérique actuellement. Que les médias anti-Trump ne vous mentent pas que leur coup d’Etat est une réussite. C’est leur jeu favori depuis l’accession de cet homme à la magistrature suprême en 2016. C’est plutôt un canular qui est en train d’être éventré de la plus belle des manières par Donald Trump, son équipe et les américains épris de paix et de justice.
L’actuel locataire de la Maison Blanche qui donne les insomnies aux mondialistes, avec leur projet baptisé « le grand reset », est le seul garant de la constitution américaine qu’il compte faire respecter jusqu’au bout.
Selon certaines personnes averties, « le grand reset » devrait s’appuyer sur le covid-19 pour se matérialiser en 2021. Le coronavirus serait une opportunité en or pour faire avaler ce gros mensonge au monde entier. Biden promet que ses 100 premiers jours à la Maison Blanche seront masqués. Ça ne vous dit toujours rien ? La France et plusieurs pays européens sont confinés. Ça ne vous dit toujours rien ?
Revenons-en à nos moutons. Il y a eu fraude électorale et ingérence étrangère dans la présidentielle américaine du 03 novembre 2020. Toutes les preuves sont là. Et Biden, le président élu par les médias n’entrera pas à la Maison Blanche tant que ces preuves ne seront pas entièrement épluchées par les institutions compétentes. D’aucun se réjouissent déjà de la décision des grands électeurs qui ont, selon eux, confirmé la « victoire » du démocrate. Ceux qui l’affirment, oublient de dire que les grands électeurs républicains des Etats contestés, où la fraude a été opérée comme jamais auparavant dans l’histoire des Etats-Unis, sont restés fidèles à leur champion, Donald Trump.
Depuis cette mise en scène qui ne donne pas le ticket d’entrer au bureau ovale à Joe Biden, le président Trump ne cesse de menacer. Plusieurs idées, bonnes et mauvaises, circulent dans la tête du milliardaire. Certains lui proposent d’utiliser tous les pouvoirs en sa possession pour mettre un terme à ce sale jeu organisé par les démocrates, la Big Tech, les médias mondialistes et les lobbies anti-Trump.
Certains reprochent même à l’équipe de Trump d’avoir été très « docile » avec les adversaires du président depuis le début. Le caractère chrétien et la crainte de Dieu des hommes du président serait à l’origine de cet état de choses. Trump a marché avec ses ennemis dans son bureau. Plusieurs ont été remerciés pendant son premier mandat. Il y a quand-même eu des traitres qui sont allés jusqu’au bout pour finalement le trahir comme Judas a trahi Jésus-Christ.
L’autre chose qui rend les trumpistes dociles est la prophétie. Selon plusieurs hommes de Dieu américains, « il n’y aura pas de troisième mandat pour Barack Obama à la Maison Blanche ». Joe Biden représente ce troisième mandat Obama.
Au-delà de la prophétie, Trump sait sur quel bouton et quand appuyer pour que tous les projets des démocrates tombent à l’eau. C’est juste une question de calendrier…
Didier Ndengue
- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here