- Advertisement -

« Princesse, ma sœur Rabiatou,

Sois dans les chemins de lumière, allégée des lourds fardeaux de la terre. Merci pour ces décennies d’accompagnement, de présence et de fidélité. Que nos pères et nos mères te reconnaissent, t’entourent et que le Dieu Tout-puissant t’offre Sa grâce. Sois dans la paix ! » Prince Kum’a Ndumbe III

C’est avec une grande tristesse que le Prince Kum’a Ndumbe III, la Fondation AfricAvenir International et les Editions AfricAvenir ont appris le 9 avril 2021 le décès de la Princesse Momafon Rabiatou Njoya, cohéritière du Royaume Bamoun. Nous perdons ainsi une traditionaliste imbibée de la modernité qui a toujours répondu présente à toutes les invitations aux cérémonies traditionnelles et culturelles organisées par le Prince des Bele Bele, Son Altesse le Prince Kum’a Ndumbe III. C’est ainsi qu’elle était régulièrement comptée parmi les autorités traditionnelles et culturelles présentes chaque 28 août à l’occasion de la commémoration des résistants camerounais à l’emprise coloniale, au Mausolée de Lock Priso Bell à Bonabéri.

La Princesse Momafon Rabiatou Njoya a soutenu et accompagné le Prince Kum’a Ndumbe III dans sa campagne de récupération de la mémoire collective africaine. C’est dans ce sens qu’elle a accueilli avec sa légendaire amabilité ce dernier, accompagné des émissaires du Président français Emmanuel Macron, les Professeurs Felwine Sarr et Bénédicte Savoy au Musée Royal de Foumban le 17 juillet 2018.

“Pour les Editions AfricAvenir, c’est un énorme vide qui est laissé, car c’est une grande écrivaine de la première heure qui s’en va.”

Pour les Editions AfricAvenir, c’est un énorme vide qui est laissé, car c’est une grande écrivaine de la première heure qui s’en va. La Princesse Momafon Rabiatou Njoya inscrit son nom aux Editions AfricAvenir en tant que lauréate du ‘Grand Prix Littéraire APEC 90’ avec la publication de « La porteuse d’eau » qui paraît en 1991 dans « L’Exilé de l’eau ».

La Princesse Rabiatou Njoya est restée fidèle aux Editions AfricAvenir et a commis en 2016 « Le Sacre des Dignitaires au Palais » et deux ans plus tard, elle devient co-autrice avec S.E. Salah Khaled, Directeur du Bureau UNESCO pour l’Afrique Centrale de l’ouvrage « NGUON 2018, Ressourcement culturel, Affermissement du Vivre-ensemble ». Un héritage impérissable qu’elle lègue à la postérité.

Et que dire de la cloche bamoun portant les inscriptions du Prince Kum’a Ndumbe III que la Momafon apporta elle-même sur la terre des Bele Bele, lors de sa dernière visite.

« Tu rassembleras ton peuple avec cette cloche… »

Ma sœur Rabiatou, Princesse, toi, tu as franchi les frontières de l’au-delà, ta mémoire, nous l’entretiendrons. Toi, baigne dans l’océan de la Miséricorde divine, c’est notre prière.

Bonabéri-Douala, 10 avril 2021

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here