Ils rêvent d’une insurrection au Cameroun. Leurs meilleurs alliés sont : le mensonge, la manipulation et les fake news.
Le Pr Maurice Kamto était au siège du CPP pour convaincre sa présidente Kah Walla de rejoindre son mouvement insurrectionnel du 22 septembre 2020
- Advertisement -

Ils rêvent d’une insurrection au Cameroun. Leurs meilleurs alliés sont : le mensonge, la manipulation et les fake news. Un mode opératoire voué à l’échec dans une société où, les internautes sont assez outillés et la population prête à dégonfler les auteurs du désordre dans nos villes.

La technique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), qui ne représente plus rien sur l’échiquier politique (zéro sénateur, zéro député, zéro maire, zéro conseiller municipal) est juste une demi-goutte d’eau dans la mer.

C’est bien d’afficher ses « nombreux soutiens » sur les réseaux sociaux, mais c’est encore mieux si chacun d’eux avait plus de mille militants prêts à aller jusqu’au sacrifice suprême.

Les trolls du Mrc sont actuellement au labo pour sortir leurs dernières cartouches. N’oublions pas que le Pr Maurice Kamto a récemment procédé à un «remaniement» dans son parti.

Je suis désolé pour ceux qui comptent mouiller le maillot à fond pour plaire au « grand manitou », mais la vérité est que le parti du « Pape du droit » n’a plus rien dans le ventre. Sauf si ses stratèges sont allés puiser l’inspiration sur mars. En attendant de voir plus clair, j’ai envie de dire que toute la mobilisation observée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux est peine perdue.

La machine à fake ne peut plus rien proposer de plus surprenant que ce que certains ont bu et avalé sans tamiser, avant, pendant et après l’élection présidentielle d’octobre 2018. C’était avec le concours d’une diaspora déterminée à en découdre avec Paul Biya. Mais elle a échoué dans l’œuf. Qui ignore que la BAS a éclaté en plusieurs morceaux à cause de la répartition inéquitable des sous collectés pour mener « la révolution » ? Elle a tout simplement été rattrapée par ses propres mensonges.

Trolls  

Tous ceux qui travaillent en back office pour Maurice Kamto et se croient trop cachés, ignorent que certains dorment où ils se sont réfugiés pour soutenir le désordre au Cameroun. Pour faire monter la vapeur, ils vont quand même essayer de faire ce qu’ils savent faire le mieux: manipulation, mensonges et fake news. Des trucs qui ne passent plus sur le marché camerounais. Combien de personnes ont désactivé l’application « Opéra News », championne des fake news, de leurs téléphones portables ?

Même Photoshop ne peut plus rien pour ceux qui rêvent de l’insurrection au Cameroun.

En tout cas, ceux qui vont laisser leurs petits business le 22 septembre 2020 pour suivre ce mouvement dans la rue, n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Surtout que le covid-19 les a déjà assez asphyxiés financièrement et moralement.

Pour sortir, les administrateurs des pages et groupes Facefook, comptes Twitter et forums WhatsApp associés à l’opération de Maurice Kamto et ses alliés sont déjà dans la «sauce», s’ils ne le savent pas encore.

Didier Ndengue  

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here