Paul et Chantal Biya en séjour privé en Europe. Photo : #PRC
- Advertisement -

Le boycott des produits suisses et une mobilisation devant sa représentation diplomatique au Cameroun en gestation.

«Des manifestations populaires seront organisées à Yaoundé et Douala à l’effet de réaffirmer notre attachement au Président de la République, ainsi qu’aux institutions républicaines qu’il incarne. Rien ne sera plus comme avant si les autorités helvétiques ne redressent pas la trajectoire de ces violences qu’elles autorisent à répétition. Nous prenons l’engagement de boycotter tous les symboles de leur État, qu’ils soient commerciaux, économiques ou diplomatiques. Cette mesure prendra effet à partir de samedi 17 juillet 2021 si ces manifestations viennent à se réaliser», menace Philémon Ntyam Ntyam.

Le président national de la jeunesse présidentielle (President Biya’s Youth) tient les autorités helvétiques responsables des dégâts qui seront causés au cours de la manifestation anti-Biya qu’elles ont autorisé à Genève, où le chef de l’Etat camerounais et son épouse séjournent depuis dimanche 11 juillet 2021.

Cette mobilisation contre la présence de Paul Biya à l’Hôtel Intercontinental, prévue ce samedi 17 juillet 2021 à la Place des Nations, est organisée par les membres du mouvement Brigade Anti-Sardinards (BAS). « On arrive, tu partiras de cet hôtel. Nous sommes plus que déterminés le tour ci », tempête Abdoulaye Thiam (Calibri Calibro) sur sa page Facebook.

Indignation  

En guise de soutien à son champion, la jeunesse présidentielle du Cameroun prépare des contre-manifestations à Yaoundé et à Douala. Ce sera en réponse à la manifestation de Genève.

« Nous on est simplement là pour assurer la sécurité, maintenir l’ordre public et de faire en sorte que la manifestation se déroule dans les heures et les lieux prévus », tente de se dédouaner au micro de nos confrères de la Deutsche Welle, Alexandre Brahier, porte-parole de la police genevoise.

Rappelons que plusieurs manifestants ont déjà été arrêtés depuis l’arrivée du couple présidentiel à Genève pour un « court séjour privé ». D’autres continuent à recruter sur les réseaux sociaux. L’objectif étant de mobiliser environ 5000 personnes pour la manif de samedi 17 juillet 2021.

Dans un communiqué signé le 12 juillet 2021 à Berne, Leonard Henri Bindzi, l’ambassadeur du Cameroun auprès de la Confédération helvétique dénonce les « propos aussi virulents qu’odieux », tenus par ces compatriotes dont le projet vise à « déstabiliser nos institutions en s’en prenant à celui qui les incarne, à savoir S.E.M. Paul Biya». Le diplomate camerounais «condamne sans réserve l’attitude irresponsable et haineuse des auteurs de ces propos obscurs et de ce projet insensé».

Blaise Ngagning Kiam, stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here