- Advertisement -

Au pays d’Obiang Nguema Mbasogo, les libertés ont des limites. Les politiques et les diplomates qui y travaillent le savent. Mais il y en a qui se permettent quand-même de provoquer la colère de Malabo. C’est le cas de Dr Triphonie Nkurunziza, représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Guinée Équatoriale.

Dans un communiqué signé le 26 mai dernier, les autorités équato-guinéennes l’accusent d’avoir falsifié des données de malade de covid-19 dans le pays. Elle a immédiatement été expulsée de la Guinée Équatoriale.

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here