Des experts de haut vol pour la formation
- Advertisement -

Le Programme d’Appui à la Gouvernance des Infrastructures Régionales et Nationales de la CEEAC a pris une option stratégique contre le fléau de l’insécurité routière en optant sur la formation, outil susceptible de pérenniser les actions pertinentes des différents acteurs intervenant dans la chaîne de la sécurité routière. Le Cameroun, au niveau de la CEMAC est un acteur étatique majeur dont le substrat réglementaire et le corpus juridique favorisent à n’en point douter, une coopération multilatérale efficiente.

Par Dr Didier Badjeck, Consultant en matière de sécurité routière-EIFORCES

Le Fonds Européen de Développement (FED), bras séculier de l’action de l’Union Européenne pour les actions de développement durable

Le FED est un cadre financier pluriannuel de l’Union Européenne qui s’inscrit dans une nouvelle vision de cette organisation multilatérale, avec ses partenaires (ACP-PTOM), dans un contexte de réforme de sa politique économique. Il s’implémente au niveau institutionnel au sein du Service Européen d’Action Extérieure. Il constitue un outil de transition participatif qui incite à la bonne gouvernance, la gestion équitable et durable des ressources, en promouvant le format d’émergence du secteur privé. Il s’agit en effet, de renforcer l’efficacité de l’aide communautaire dans la réduction de la pauvreté, en cohérence avec les stratégies régionales et nationales. Les secteurs prioritaires sont la paix, la sécurité et la stabilité régionales ; l’intégration économique régionale ; et la gestion durable des ressources naturelles. En ce qui concerne particulièrement le 11è FED, il intervient dans une dynamique pour le changement de l’UE, adoptée sous le label du « Programme pour le changement » compatible avec la lettre et l’esprit des accords de Cotonou.

Quid de la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National du FED au Cameroun ?

L’Ordonnateur National est le ministre de l’Économie et de l’Aménagement du Territoire. La Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National est une structure technique et opérationnelle permettant d’assister l’Ordonnateur National dans « la mise en œuvre de toutes les activités financées sur les ressources du FED ». Cette structure permet en clair, une optimisation des fonds de coopération entre le Cameroon et l’UE dans leur gestion et leur mobilisation. Elle apparaît comme étant un outil d’interface stratégique, en même temps de l’Union Européenne, mais également de l’Ordonnateur National. A ce titre, elle met en cohérence les financements qui se concrétisent dans le cadre de la stratégie de développement du Cameroun, accompagne les différents acteurs, se rassure de la qualité de la mise en œuvre des interventions en les évaluant, et enfin, assure une bonne visibilité du partenaire et du bénéficiaire.  C’est ce cadre multilatéral qui tend à promouvoir les initiatives régionales (CEEAC-CEMAC-PAGIRN) dont la maturation des projets impactent sur le développement communautaire et par voie de ricochet, sur la croissance. Ce schéma est le cadre institutionnel de la lutte contre l’insécurité routière qui attribue au bout de sa chaîne, l’École Internationale des Forces de Sécurité qui, sur le plan académique, a su intégrer diverses compétences, dont celles des Forces de Sécurité et celles d’experts civils.

Où en est la formation à ce jour ?

Seules les actions de deux composantes du chronogramme s’étaient déroulées jusqu’au mois de mai 2021. Il s’est agi des secours d’urgence et de la prévention aux acteurs civils de la sécurité routière. C’est ainsi que deux actions ont fait l’objet de deux modules de formation concernant les acteurs civils, lesquelles se sont tenues aux mois d’août et décembre 2020. Une troisième action sur les secours et soins médicaux post-accidents s’est tenue en mars 2021. Cette formation importante avait pour objectif global spécifiques de former le personnel médical et non médical à porter une aide médicale aux victimes. Les objectifs spécifiques visaient les interventions relatives :

  • aux Soins Pré-hospitaliers de Base de Traumatisé (SPHBT) ;
  • à l’Assistance Vitale de Base (AVB) et ;
  • aux soins Primaires du Traumatisé (PTC)

La troisième composante relative à la prévention, le contrôle et la répression aux Forces de l’Ordre s’est, quant à elle, déployée en deux actions entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin. Elle s’est répartie sur deux actions, l’une visant le renforcement des capacités des hauts cadres de la sûreté nationale et de la Gendarmerie nationale, et l’autre, la formation des commandants d’unité de sécurité routière en matière de prévention, de contrôle et de répression.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here