Des engins explosifs improvisés saisis par la douane camerounaise en août 2020
- Advertisement -

C’est l’une des mesures prises par le gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Béa pour lutter contre les actes terroristes dans la capitale camerounaise.

Le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Béa vient de signer un arrêté, visant à renforcer le dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé et ses environs. Il est  question pour l’autorité administrative de mieux lutter contre le phénomène des engins explosifs improvisés et les agressions à main armée. Pour tordre le cou à ces phénomènes, plusieurs mesures ont été prises, parmi lesquelles celle qui interdit désormais le client d’entrer dans un commerce ou un supermarché avec son sac.  Selon le gouverneur de la région du Centre, c’est dans ces sacs que les « terroristes » logent généralement leurs engins explosifs pour ne pas attirer l’attention des populations.

Une décision hautement saluée par la classe politique camerounaise. Militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), parti au pouvoir, Auguste Mouelle Etouke félicite la décision du gouverneur du Centre.

Auguste Mouelle Etouke félicite la décision du gouverneur du Centre.

Le membre de la section Rdpc Wouri 1 souhaite que les gouverneurs des neuf autres régions du pays appliquent la même décision dans leurs territoires de commandement. L’homme politique est convaincu que ce dispositif sécuritaire va porter des fruits, surtout en cette veille des fêtes de fin d’année où l’on enregistre généralement un regain d’insécurité dans nos métropoles.

Au micro de nos confrères du Poste National, le gouverneur Naseri Paul Béa a souligné la nécessité de sécuriser les personnes et leurs biens.

A Yaoundé, la mesure de l’autorité administrative est déjà en vigueur. Avant d’entrer dans les supermarchés, les usagers doivent  se débarrasser temporairement de leurs sacs, le temps d’effectuer les achats. Plusieurs surfaces commerciales s’arriment progressivement, malgré la forte réticence de certains clients.

Didier Kieretu

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here