L’initiative des Brasseries qui cadre avec sa politique sociétale, a été concrétisée le 16 août 2022, dans l’enceinte de l’hôpital de district de Bonassama, à Douala 4ème.
Lutte contre la mortalité néonatale : le Groupe SABC fait don de couveuses ‘’made in Cameroon’’
- Advertisement -

L’initiative des Brasseries qui cadre avec sa politique sociétale, a été concrétisée le 16 août 2022, dans l’enceinte de l’hôpital de district de Bonassama, à Douala 4ème.

Dans le but d’améliorer la prise en charge des malades, la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC)  vole au secours des prématurés (bébés nés avant 37 semaines d’aménorrhée). En partenariat avec l’Ordre national des médecins du Cameroun, le Groupe SABC a offert ce mardi 16 août 2022, 8 couveuses et 1000 litres de gels hydro-alcoolique à 8 formations sanitaires publiques des régions du Littoral, du Sud, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, du Adamaoua, du Est, du Extrême-Nord et du Nord.

La cérémonie de réception de cet important don à l’hôpital de District de Bonassama a connu la présence des autorités de Douala 4ème notamment le Sous-Préfet Daouda Issa et le maire Dr Édouard Hervé Moby Mpah.

Cette nouvelle action de l’entreprise qui entre dans le cadre  des “Journées Citoyennes” édition 2022, a pour objectif «de redonner espoir aux parents des nouveau-nés prématurés. Nous voulons également permettre à ces enfants qui arrivent très tôt dans le monde, d’avoir une chance de survie. Grâce à ces couveuses, ils vont devoir prolonger leur développement et nous espérons pouvoir sauver des vies. C’est là notre mission citoyenne», explique Hélène Kenmegne Siaka, Directrice de la communication du Groupe SABC.

44% de la mortalité infanto-juvénile

Selon les spécialistes de la santé,  les hôpitaux camerounais font face à une insuffisance de couveuses. Malgré les efforts consentis par le Gouvernement,  la mortalité néonatale représente encore 44 % de la mortalité infanto-juvénile. Dr Alphonse Bahiya, Directeur de l’Hôpital district de Bonassama fait savoir que le service pédiatrie de sa structure sanitaire «dispose d’une unité de néonatalogie qui prend en charge les nouveaux nés prématurés avec une capacité de seulement 8 places, dont deux couveuses et deux radians qui assurent leur survie jusqu’à l’âge de 18 mois. Vous voyez que c’est très faible pour une population qui est estimée à plus de 450 mille habitants au niveau  de Douala 4ème. Ce don en couveuse et en matériel de photothérapie est une bonne nouvelle. Il  vient réduire nos besoins en couveuses», se réjouit Dr Alphonse Bayiha, chirurgien orthopédiste.

Photo de famille après la cérémonie de remise des couveuses

‘’Made in Cameroon’’

Depuis 1948, le Groupe SABC milite pour le développement socioéconomique du Cameroun. Cela passe par la promotion des initiatives locales. Les couveuses mises à la disposition des centres sanitaires du Cameroun sont l’œuvre de l’Agence universitaire pour l’innovation (AUI). Un ‘’made in Cameroon’’ qui existe depuis 2017. «Il s’agit d’une couveuse néonatale conventionnelle qui protège le nourrisson, lui assure l’étanchéité acoustique. Nous l’avons fabriqué en tenant compte des températures de notre contexte pour permettre aux nourrissons de rester dans des conditions optimales», rassure Serge Armel Njidjou, Directeur général de l’AUI- Techno.

Autre avantage de ces couveuses interactives : «Le pédiatre peut suivre toutes les couveuses à partir de son portable. Souvent les familles sont très coupées du nourrisson quand ils sont prématurés, dans son portable évidemment, la maman peut garder le contact avec le bébé. Ça aussi c’est une originalité. Elle vient accompagner la photothérapie qui est indépendante», ajoute Serge Armel Njidjou.

Ruffine Moguem

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here