Jacques Jonathan Nyemb, président de l'association The Okwelians
- Advertisement -

La première édition de ce programme est destinée aux jeunes leaders Camerounais de moins de 30 ans.

A l’initiative de The Okwelians, l’appel à candidature pour la première édition de « The Okwelians Fellowship for Young Cameroonian Leaders (OFYCL) » a été ouvert le 9 novembre et se refermera le 12 décembre 2020. Le programme annuel d’excellence est destiné aux jeunes leaders camerounais de moins de 30 ans. « La transformation imminente de notre pays ne se fera pas sans des leaders éthiques et innovants capables de la penser et la mettre en œuvre durablement. Ainsi, la vocation du programme The Okwelians Fellowship for Young Cameroonians Leaders est de rassembler celles et ceux qui feront le Cameroun de demain et de leur donner les outils pour bâtir ensemble un Cameroun fier, prospère et solidaire », explique Jacques Jonathan Nyemb, président fondateur de The Okwelians.

A travers ce concept, les dirigeants de The Okwelians comptent rassembler 20 jeunes, résidants dans les 10 régions du pays ainsi que ceux de la diaspora. Les critères d’éligibilité sont dévoilés dans un dossier de presse parvenu à la rédaction de La Plume de l’Aigle: « être citoyen ou originaire du Cameroun, être âgé(e) de 21 à 30 ans révolus (au 9 novembre 2020), être bilingue français et/ou anglais, et ayant fait preuve d’excellence dans les secteurs privé ou public ». La sélection des candidats sera faite, apprend-on, par un jury « indépendant » composé de personnalités reconnues.

Pendant sept mois (d’avril à octobre 2021), les jeunes leaders sélectionnés participeront à divers séminaires, ateliers, masterclasses et ted-liketalks. Ils prendront également part aux conférences sur l’éthique, l’innovation, le leadership, et la culture ainsi que des rencontres avec des personnalités inspirantes et des hauts dirigeants des secteurs public et privé.

Fondé en février 2020, The Okwelians est un Think Do Tank réunissant plus de 125 Camerounais répartis dans les quatre coins du monde. Leur bataille consiste à promouvoir par le leadership éthique, une culture d’innovation sociale au Cameroun.

Simon Keng

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here