Indira Baboke, artiste musicienne
- Advertisement -

Ce samedi 27 février 2021, un festin musical est offert en l’honneur de l’Eternel dans la capitale camerounaise par sa servante Indira Baboke. L’artiste musicienne chrétienne donne son tout premier concert live au Musée national de Yaoundé. Tout est réglé au détail près pour glorifier le Créateur de l’univers devant un public constitué de toutes les couches sociales. Indira et son équipe préparent ce moment depuis plusieurs mois.

Il existe une grande différence entre Indira et plusieurs artistes musiciens camerounais. Bien qu’ayant une communauté chrétienne à qui elle peut offrir des concerts gratuits ou payants, la servante va à la rencontre des païens et de ceux qui n’assument pas publiquement leur vie chrétienne. Ses clichés avec certaines figures de la musique camerounaise et africaine sont souvent critiqués par ses fans sur les réseaux sociaux.

Sous un regard purement chrétien, Indira marche sur les traces des disciples du Christ. Sa mission étant de ramener les brebis égarées à la maison. «Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit». Sans peur de se tromper, on pourrait dire que son déploiement  trouve ses fondements dans cette prescription de Jésus-Christ contenue dans Matthieu 28 :19. Dans Marc 16 : 15, le fils de l’Homme insiste : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création».

Pour être plus explicite, au Cameroun, il y a des brebis qui ont besoin de délivrance. C’est la principale tâche qu’il donne à ses compagnons de route après sa résurrection. Ceux-ci l’ont fait par l’évangélisation et la délivrance de plusieurs personnes possédées par des esprits impurs.

Aujourd’hui, les canaux de sensibilisation sont nombreux. Chacun peut le faire soit par les louanges, l’évangélisation ou l’adoration. Indira, a choisi le chant, l’adoration et parfois les séries télévisées pour toucher un plus large public.

La jeune demoiselle de 18 ans fait toute chose comme une grande servante du Christ. En plus de certains chrétiens qui croient en elle, Indira va à la conquête des non-chrétiens pour en faire des disciples du Christ. Quoi de plus beau !

Bien moulée par ses parents, tous deux évangélistes, Indira essuie régulièrement les injures de certains « chrétiens » sur les réseaux sociaux pour s’être filmée ou avoir coopéré avec certains artistes non chrétiens.

Pourtant la mission des enfants de Dieu consiste à aller arracher ses brebis du milieu des loups et non de les abandonner dans leurs griffes.

Savons-nous combien de cœurs de brebis égarée ont été touchés samedi sur plus de 6000 spectateurs vénus assisté à son show ? Rappelons-nous que chaque fois qu’un enfant de Dieu se convertit, c’est toute l’armée des cieux qui est en joie. Si certains y sont allés pour entretenir leurs relations avec ses parents, tant mieux. Mais ce que je retiens en tant que chrétien, c’est qu’Indira a mené un joli coup marketing pour Jésus-Christ.

Didier Ndengue

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here