Koumassi : deux jours après, le mystère plane sur la mort de deux personnes dans l’usine des Brasseries du Cameroun
Usine des Brasseries du Cameroun de Koumassi à Douala. Photo: SABC
- Advertisement -

L’identité et les circonstances du drame survenu sur le site de production le 18 novembre 2021 restent secrètes.

Deux personnes ont trouvé la mort sur le site de production du Groupe Société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) de Koumassi, à Douala dans la nuit du 18 novembre 2021. Les circonstances et l’identité des disparus n’ont pas été dévoilées par la Direction générale de l’entreprise dans son communiqué du 19 novembre 2021.

Elle y renseigne tout simplement qu’il s’agit d’un «employé» et d’un «prestataire» de la filiale de la multinationale française Castel. Après le drame, apprend-on, le Directeur général du groupe, Emmanuel De Tailly et les responsables des départements concernés «se sont rendus immédiatement sur les lieux pour rencontrer le personnel de l’usine de Koumassi». Une cellule de crise aurait été mise sur pied.

Deux jours après, «rien ne filtre», regrette Francis Hervé Eyalla Saba, président du Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC). «Mais nous aurons l’information. Nos équipes sont sur le dossier. Un communiqué suivra après recoupement», promet-il ce samedi 20 novembre.

Contacté par La Plume de l’Aigle, Brice Monthé, responsable médias et digital au sein du groupe, «ne peut encore communiquer sur les victimes pour le moment», dit-il.

Simon Keng  

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here