Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures du Cameroun
- Advertisement -

Chaque passager devra débourser près de 1400 dollars (779 576 FCFA) pour embarquer dans le vol charter dépêché par le gouvernement ivoirien pour secourir ses ressortissants.

Yaoundé traîne le pas. Parce que le Cameroun ne dispose pas de représentation diplomatique en Inde. De son côté, Abidjan accélère les procédures de rapatriement de ses ressortissants bloqués en Inde avec le concours de son ambassadeur.

Résultat, les Ivoiriens bloqués en Inde à cause de la pandémie du coronavirus, embarqueront pour leur pays natal le 4 août prochain. Le vol charter ET 689 dépêché pour la circonstance par le gouvernement ivoirien, fera la liaison New Delhi-Addis-Abeba. Ce vol, selon les assurances de la compagnie, quittera par la suite Addis-Abeba pour Douala, au Cameroun.

Les Camerounais bloqués en Inde avaient saisi Eric Camille N’dry, l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Inde pour qu’il ajoute à sa liste des personnes à rapatrier, les ressortissants camerounais. « Je voudrais indiquer que l’ambassade de Côte d’Ivoire en Inde ne voit aucune objection à cette initiative », rassure le diplomate ivoirien dans un mail.

Toutefois, pour embarquer dans ce vol, apprend-on, « chaque passager Camerounais devra débourser environ 1400 dollars.» Faute d’argent, les 103 Camerounais bloqués en Inde ne pourront malheureusement pas regagner leur pays natal.

Didier Ndengue

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here