Hamed Bakayoko, ancien PM ivoirien de son vivant
- Advertisement -

«Je vais vous demander de ne pas vous battre entre vous. Ne vous détruisez pas. La politique est une chose, elle à son champ de bataille. C’est les campagnes électorales, et les urnes, la vérité des urnes. Chers jeunes, sachez-le, quand nous les acteurs politiques, on fait nos arrangements et nos accords politiques, on ne vous appelle pas.

Quand c’est bon entre nous en haut là-bas, on ne vous appelle pas. Mais quand on a des désaccords, on vous appelle pour que vous puissiez porter, par des batailles de rue, ces désaccords. Vous devez dire non à la violence. Vous devez dire non à la manipulation des jeunes. Et je vous demande de garder ça à l’esprit constamment parce que quand ces choses-là commencent, après on ne sait pas le niveau de dégradation que cela peut avoir.

Aujourd’hui avec les réseaux sociaux où on invente beaucoup de choses, on va vous dire qu’on a tué quelqu’un ici, on a blessé quelqu’un d’autre là-bas. Il y aura des ripostes çà et là et on n’aura pas de paix.  Quand les hommes politiques s’entendent, ils ne vous appellent pas. Donc ce n’est pas à vous de porter leurs désaccords. S’ils ne s’entendent pas, ils n’ont qu’à régler ça entre eux parce qu’ils se connaissent».

Propos retranscrits par La Plume de l’Aigle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here