Le débat porte également sur la guerre d’influence entre la France et la Russie en Afrique et son impact sur la Françafrique.
- Advertisement -

Les panélistes de l’émission « Triptyque » (Volet #1) passent au crible les stratégies des armées engagées au front contre le terrorisme dans la région.

Ce sont trois spécialistes de la guerre et du Sahel qui s’expriment dans cette émission d’une quarantaine de minutes réalisée par Maek. Ils analysent la nouvelle forme de coopération militaire entre la France et le Tchad, quelques mois après l’assassinat du Maréchal Idriss Deby Itno. Le Général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’Onu, explique que la menace et la mort du président tchadien ont été causées par une offensive qui venait de Libye, « et le président Deby lui-même soulignait et rendait la France responsable de cela en disant que l’offensive en Libye, personne ne m’a prévenu, je n’ai même pas eu un coup de téléphone.», indique-t-il.

En face, le Général français relève le manque de discipline au sein de l’armée tchadienne,  « les Zagawa (armée du Tchad)  sont de grands guerriers, mais avec une absence de discipline».  Un manque de discipline qui embarrasse le pays d’Emmanuel Macron.  « Les troupes tchadiennes se sont faites virées deux fois de la Centrafrique pour leur comportement. C’est le côté embarrassant de l’alliance française. Les français ont besoin du Tchad, cela a impliqué d’aider le régime face à des mouvements internes.», poursuit ce dernier.

Le djihadisme

Fort de cela, le spécialiste de la guerre moderne, de l’innovation militaire, Michel Goya souligne à ce propos que «le Tchad est un allié important pour la France. La France est très présente au Tchad depuis carrément l’indépendance du pays. C’est l’endroit où le plus de soldats Français sont tombés au combat depuis 50 ans, et c’est un allié important pour la France dans la lutte contre le djihadisme

Regardez Triptyque ci-dessous 

 

Intervenant sur le sujet, Dr Niagalé Bagayoko, présidente du réseau Africain Security Sector Network insiste sur le manque de professionnalisme des soldats tchadiens: «Les soldats Tchadiens ont violé des femmes enceintes sous les yeux de leurs maris, des filles. L’une des faiblesses du Tchad est qu’il s’agit d’une armée de guerriers. Mais s’agit-il d’une armée de soldats capable de respecter les règles professionnelles sur le terrain ? Ça en fait plutôt un allié très fragile de la France dans son engagement au Sahel

Le débat porte également sur la guerre d’influence entre la France et la Russie en Afrique et son impact sur la Françafrique. D’autres sujets d’actualité notamment l’opération Barkhane, l’inaction de l’Union africaine suite à la déstabilisation du Tchad, le G5 Sahel, etc. sont épluchés dans « Triptyque ».

D.N.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here