Le président exécutif national du Réseau national des consommateurs (RNC) accuse l’Agence des normes et de la qualité (Anor) de ne pas faire son travail d’élaboration des normes appropriées sur l’activité touristique et de loisirs au Cameroun.
Francis Hervé Eyalla Saba : où l’ANOR a péché dans l'accident meurtrier de Tenor et l’incendie de la discothèque Liv’s Night-club à Yaoundé
- Advertisement -

Le président exécutif national du Réseau national des consommateurs (RNC) accuse l’Agence des normes et de la qualité (Anor) de ne pas faire son travail d’élaboration des normes appropriées sur l’activité touristique et de loisirs au Cameroun.

Pour Jacques Ndéby, Administrateur directeur général de la société AB Certification Afrique Subsaharienne, l’incendie meurtrier de la discothèque de Yaoundé était-il évitable si l’Anor veillait au grain. Que pensez-vous de sa préoccupation?

Le 15 juillet 2021, l’artiste Ténor cause la mort, par accident d’automobile, d’une jeune étudiante, en état d’ébriété à la sortie d’une boite de nuit. Le 24 janvier 2022, près de 16 personnes décèdent suite à un incendie de la boite de nuit Liv’s Night-club du quartier Bastos à Yaoundé, ce que nous défenseurs des droits de consommateurs déplorons et bien entendu nous nous engageons à contribuer à mettre en œuvre des solutions pour éviter que ne se reproduise ce genre d’accidents. Les boites de nuit doivent respecter la loi N° 2016/006 du 18 août 2016 régissant l’activité touristique et de loisirs au Cameroun qui précise dans le chapitre II  que les conditions d’exercice des activités touristiques et des loisirs sont du ressort du ministère en charge du Tourisme et des loisirs et que l’exercice d’attribution de l’activité est soumise à un agrément issu de l’avis obligatoire d’une commission.

La commission consultative prend en compte les termes de l’article 6 sur les normes nationales et internationales pour l’attribution de l’autorisation de fonctionner.

Sur le catalogue des normes d’application obligatoire (Règlementation) de l’ANOR, on trouve la NC 1025, seule norme d’application obligatoire sur le Tourisme – Hôtels et autres hébergements touristiques – Terminologie. Une norme d’application obligatoire sur le vocabulaire. Effectivement, l’existence d’une norme appropriée aurait évité ce drame.

Que pourrait-on trouver dans la norme ?

Par exemple la présence de détecteurs de fumée, des détecteurs de gaz, de personnels formés aux premiers secours. Les détecteurs de fumée coûtent moins de 15 000 FCFA. Un investissement de 30 000 FCFA aurait sauvé la vie de 15 personnes.

Quelles sont alors les différentes responsabilités ?

Elles sont pénales, il y a mort d’hommes. Le patron de la boîte est condamnable car il ne respecte pas la loi 006/2016. Le ministère du Tourisme et des loisirs pour avoir donné l’autorisation de fonctionner.

Dans la même mouvance, le 15 juillet 2021, le chanteur Ténor a eu un triste accident. Comment aurait-on pu éviter ce drame ?

Merci de revenir sur ce triste souvenir qui a pour source, une boîte de nuit, donc la loi 006/2016. La norme devrait préciser les conditions dans lesquels, on laisse les gens rentrer chez eux après avoir fait la fête. On s’assure que celui qui conduit n’a pas bu (Tests d’alcoolémie), location de taxi, etc…Donc, le patron de la boîte d’où est parti l’artiste, est responsable de l’accident. L’accident aurait pu être évité en cas d’existence de normes ANOR.

Quelles sont les actions engagées par votre structure pour défendre les consommateurs ?

Nous nous rapprocherons du Gouvernement pour apporter notre contribution dans le développement des normes camerounaises, la gratuité des normes d’application obligatoire, pour permettre aux entrepreneurs de connaître leurs responsabilités.

Par exemple, en ce moment au Cameroun, il n’existe par une loi à jour pour la normalisation.

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here